Turquie : le Conseil de sécurité nationale évoque une éventuelle opération à Afrin en Syrie

La dernière réunion ordinaire du Conseil de sécurité nationale de 2017 a été tenue sous l’égide du président de la République Recep Tayyip Erdogan.

Le communiqué publié au terme de la réunion qui a duré environ 3 heures et demi, évoque une éventuelle opération à Afrin en Syrie.

« Les unités des Forces armées turques poursuivent avec succès leur ‘mission d’observation’ dans les ‘zones de désescalade à Idlib’ ; l’exercice de cette mission à l’ouest d’Alep et près d’Afrin permettra d’établir une atmosphère de confiance et de prospérité » indique le communiqué.

« Le Conseil souligne que l’atteinte portée à la vieille structure démographique de la Syrie par un nettoyage ethnique camouflé de l’organisation terroriste PKK/PYD-YPG et ses efforts d’obtenir des territoires sont contraires au droit international et aux droits de l’homme et donc inadmissibles. Pour assurer sa sécurité, la Turquie va prendre toutes les mesures nécessaires surtout dans les zones frontalières » poursuit le texte.

Le communiqué indique aussi que les approches et expressions hostiles au cours de l’exercice Trident Javelin 2017 de l’OTAN en Norvège envers le fondateur de notre République, Gazi Mustafa Kemal Ataturk et le représentant du peuple et de l’Etat turc, le président de la République Recep Tayyip Erdogan, sont absolument inadmissibles, appelant à approfondir l’enquête menée sur cette affaire.

Le conseil réitère l’appel à la communauté internationale pour des aides humanitaires aux musulmans d’Arakan et leur assurer un retour dans leur maison.

« Les récents développements à ce sujet sont suivis de près et notre pays va continuer d’assumer ses responsabilités pour mettre fin à ce drame qui est devenu une épreuve pour l’humanité » peut-on aussi lire dans le communiqué.