La toile divisée par l'utilisation du terme "Inshallah" par Joe Biden