Erdogan : « Les Emirats ont proposé un plan d'investissement de 10 milliards de dollars »

Erdogan a fait part « de bons développements dans les relations Turquie-EAU »

1740283
Erdogan : « Les Emirats ont proposé un plan d'investissement de 10 milliards de dollars »

Le président Recep Tayyip Erdogan a fait savoir que les Émirats arabes unis (EAU) ont proposé un plan d'investissement de 10 milliards de dollars à la Turquie.

Le président Erdogan a fait des évaluations aux journalistes à bord de l'avion à son retour de sa visite au Turkménistan.

Il a fait part « de bons développements dans les relations Turquie-EAU », qui n'ont pas été au niveau souhaité ces dernières années et déclaré que les Emirats sont prêts à investir en Turquie.

Il a précisé que les accords entre les deux pays lors de la visite du prince héritier des Émirats arabes unis, le cheikh Mohammed ben Zayed Al Nahyan en Turquie le 24 novembre, ont joué un rôle déterminant dans le début d'une nouvelle ère dans les relations.

« Nos rencontres, tant bilatérales qu'entre les délégations, se sont très bien déroulées et nous avons signé les accords à ce moment-là. Je vais effectuer une visite en février (aux Emirats). Avant moi, il y aura des visites à la fois de mon ministre des Affaires étrangères et du chef des services de renseignement. Il y aura des préparatifs. Puis en février, j'espère que j'irai (aux Emirats) avec une grande délégation et que nous réaliserons des démarches très fortes. Ils ont présenté un plan d'investissement de 10 milliards de dollars. En mettant ce plan d'investissement en pratique, nous construirons un avenir très différent. Il y aura de bons développements à cet égard » a affirmé Erdogan.

Il a abordé par la suite la nomination des ambassadeurs en Israël et en Égypte.

« Maintenant, lorsque nous aurons pris notre décision, nous serons bien sûr en mesure de nommer des ambassadeurs dans un certain délai. Dans certains des pays que vous avez mentionnés, certaines démarches sont entreprises au niveau du chargé d'affaires. Il n'y a pas d'ambassadeur, mais il y a un chargé d'affaires. Nous aurons pris ces mesures progressivement selon un certain calendrier. Tout comme les démarches entreprises entre la Turquie et les Emirats arabes unis, nous effectuerons des démarches similaires avec les autres (pays) » a indiqué le président turc.

Erdogan a notamment évalué la crise entre l’Ukraine et la Russie :

« Notre position est claire face à la tension entre l'Ukraine et la Russie. Nous sommes favorables à la prédominance de la paix dans la région, notamment avec une approche concernant les Turcs de Crimée. Nous avons discuté et discutons de ces questions à plusieurs reprises avec la Russie, un pays ami, et en particulier avec (le chef d’Etat russe) Vladimir Poutine.»

 



SUR LE MEME SUJET