Sentop : "La Turquie n'est pas l'entrepôt de migrants de l'Europe"

Mustafa Sentop, président de la Grande Assemblée Nationale de Turquie (TBMM), a souligné que la Turquie n'est pas l'entrepôt de migrants de l'Europe.

1739802
Sentop : "La Turquie n'est pas l'entrepôt de migrants de l'Europe"

 

Mustafa Sentop, président de la Grande Assemblée Nationale de Turquie (TBMM), a souligné que la Turquie n'est pas l'entrepôt de migrants de l'Europe.

Dans son discours à la 143e Assemblée générale de l'Union interparlementaire (APB) qui s'est tenue à Madrid, capitale de l'Espagne, Sentop a accusé la France, qui a stoppé la campagne sur le voile du Conseil de l'Europe en y mettant son veto, d'"hypocrisie".

"La Turquie soutiendra toujours toutes les sociétés et tous les peuples opprimés, lésés et nécessiteux, qu'ils soient musulmans ou non, et sera surtout toujours, aux côtés du droit et de la justice", a-t-il ajouté.

Soulignant que la politique populiste met gravement en danger la démocratie et les droits de l'homme, Sentop a attiré l'attention sur l'augmentation de la discrimination et de la xénophobie au cours des 20 dernières années.

"L'islamophobie en particulier a atteint des niveaux dangereux partout dans le monde. Malheureusement, la communauté internationale et les institutions sont totalement insensibles et inefficaces face à ce grave tableau", a-t-il martelé.

Sentop a également évoqué la crise de la migration irrégulière.

"Ceux qui forcent les gens à migrer de leur partie et de leurs foyers évitent de prendre leurs responsabilités dans les crises humanitaires émergentes. La Méditerranée s'est transformée en une fosse commune de migrants. La Grèce, qui pousse les bateaux de migrants vers la Turquie, les laisse mourir de faim et décongle leurs bateaux. J'invite les pays européens qui ne prennent pas position contre la Grèce à la responsabilité et à l'humanité", a-t-il fustigé.

Sentop a affirmé que la Turquie, qu'il décrit comme « la conscience de l'humanité », a accueilli près de 5 millions de migrants irréguliers pendant 10 ans, et que c'est le pays qui accueille le plus grand nombre de migrants au monde.

"La Turquie n'est pas l'entrepôt de migrants de l'Europe. La crise humanitaire et de conscience des pays qui ne prennent pas la responsabilité de la migration est au moins aussi grande que la crise humanitaire due à la migration", a-t-il conclu.



SUR LE MEME SUJET