Visite en Turquie du prince héritier d'Abou Dhabi

Le prince héritier d'Abou Dhabi, cheikh Mohammed bin Zayed Al Nahyan, effectue une visite officielle en Turquie à l'invitation du président de la République Recep Tayyip Erdogan

1738168
Visite en Turquie du prince héritier d'Abou Dhabi

 

Le prince héritier d'Abou Dhabi, cheikh Mohammed bin Zayed Al Nahyan, effectue une visite officielle en Turquie à l'invitation du président de la République Recep Tayyip Erdogan.

Le prince héritier a été accueilli par le ministre du Commerce, Mehmet Mus, et des responsables à l'aéroport Esenboga à Ankara.

Bin Zayed a ensuite été accueilli par le président Erdogan lors d'une cérémonie officielle au complexe présidentiel.

Les deux hommes sont passés à un entretien en tête à tête.

Des accords seront signés au terme de l’entretien entre les délégations.

Par ailleurs, selon la direction de la Communication, les relations bilatérales entre la Turquie et les Émirats arabes unis seront examinées dans toutes leurs dimensions et les mesures qui peuvent être prises pour développer la coopération seront discutées.

Ils procéderont à des échanges de vues sur les problèmes régionaux et internationaux actuels ainsi que sur les relations bilatérales.

D'autre part, dans le cadre de la visite de Ben Zayed, des protocoles d'accord prévoyant la coopération entre les deux pays dans les domaines du commerce, de l'énergie et de l'environnement, ainsi que des accords couvrant les investissements directs en Turquie seront signés.

Le ministre émirati de l'Industrie et des Technologies, Sultan al-Jaber, a déclaré que l'objectif principal de cette visite était d'accroître les partenariats commerciaux et de créer des valeurs économiques grâce à des investissements durables.

Il a ajouté qu'ils souhaitaient approfondir leur coopération avec la Turquie dans les domaines de l'énergie, de la santé, de l'agriculture, de la logistique, des transports, de l'industrie, des infrastructures, des finances, du tourisme ainsi que du changement climatique, de l'énergie, de l'eau et de la sécurité alimentaire, et a ajouté qu’ils étaient prêts à fixer de nouveaux objectifs pour davantage d'investissements et de coopération.



SUR LE MEME SUJET