Erdogan : "Je rencontrerai Joe Biden à Glasgow, en Écosse"

Le président de la République turque Recep Tayyip Erdogan a déclaré qu'il rencontrera le président des États-Unis Joe Biden à Glasgow, en Écosse.

1725701
Erdogan : "Je rencontrerai Joe Biden à Glasgow, en Écosse"

 

Le président de la République turque Recep Tayyip Erdogan a déclaré qu'il rencontrera le président des États-Unis Joe Biden à Glasgow, en Écosse.

"Bien sûr, notre sujet le plus important lors de cette réunion est les F-35 (avions de chasse)", a-t-il affirmé.

Le chef d'État turc Erdogan a fait des évaluations aux journalistes dans l'avion à son retour de sa visite d'une journée (hier) en Azerbaïdjan.

Lors de sa visite, Erdogan a affirmé avoir observé de près les travaux de reconstruction et de développement menés par l'Azerbaïdjan sur ses terres libérées (qui ont duré près de 30 ans), et a examiné les activités liées à la revitalisation de la capacité économique dans la région, la relance des lignes de transport et la construction de nouvelles lignes.

Évaluant les réactions de l'Iran à la coopération commerciale de l'Azerbaïdjan avec Israël, Erdogan a souligné que les pays ne devraient pas influencer les mécanismes de décision des uns et des autres et qu'ils souhaitent que l'Iran agisse de manière sensée ici.

Le président turc s'est exprimé concernant l'appel de 10 ambassadeurs pour la libération du détenu Osman Kavala et la réaction de la Turquie par la suite.

"Les mesures que nous avons prises ne sont pas une démonstration de force envers quelqu'un, cela signifie simplement que les ambassadeurs travaillant en Turquie n'interfèrent pas dans les affaires intérieures de la Turquie. Aucun ambassadeur n'a le pouvoir d'intervenir dans les affaires intérieures du pays où il travaille", a-t-il martelé

Il a évalué les gros titres des journaux américains sur cette question.

"Il n'y a pas de marche arrière dans mes principes", a-t-il assuré.

"Bien sûr, notre point le plus important dans cette réunion est ; comme vous le savez, nous avons le sujet des F-35. Il y a un paiement de 1 milliard 400 millions de dollars effectué pour les F-35. Concernant ce paiement, bien sûr, nous devrons discuter avec eux de la manière dont il nous sera remboursé", a précisé Erdogan en référence à sa rencontre avec le président américain Biden à Glasgow

Il a ajouté qu'ils ont reçu des informations selon lesquelles les États-Unis envisagent de donner des F-16 à la Turquie.

"L'information que nous avons reçue est qu'il existe un plan pour payer pour ce travail [pour les F-35] avec ces derniers. Est-ce vrai ou non; Nous allons l'apprendre d'eux. Au plus haut niveau, bien sûr, il serait approprié que j'en discute avec M. Biden. Si tel est le cas, nous aurons conclu un accord en conséquence", a-t-il poursuivi

Erdogan a également indiqué qu'ils poursuivaient la lutte contre le terrorisme avec détermination dans le pays et au-delà des frontières.



SUR LE MEME SUJET