Altun: "Notre gouvernement ne fera aucune concession au sujet de la souveraineté nationale"

Fahrettin Altun a évalué la déclaration des ambassadeurs de 10 pays selon laquelle ils respectent l'article 41 de la Convention de Vienne, en faisant marche arrière dans leur demande de libération de l'homme d'affaires Osman Kavala.

1724888
Altun: "Notre gouvernement ne fera aucune concession au sujet de la souveraineté nationale"

 

Au sujet de la question des ambassadeurs, le chef de l’Office des communications de la Présidence, Fahrettin Altun a fait savoir que « notre gouvernement n'hésitera pas à prendre de nouvelles mesures pour montrer que nous ne ferons aucune concession de notre souveraineté nationale ».

Fahrettin Altun a évalué la déclaration des ambassadeurs de 10 pays selon laquelle ils respectent l'article 41 de la Convention de Vienne, en faisant marche arrière dans leur demande de libération de l'homme d'affaires Osman Kavala.

Altun a fait une déclaration sur son compte Twitter avec l’hashtag « merci Erdogan ».

« Nous sommes reconnaissants pour le leadership dont a fait preuve notre président Erdogan contre la déclaration inadmissible publiée par 10 ambassades en Turquie. La réaction de notre Président à cette déclaration irrespectueuse est le résultat de son engagement et de sa sensibilité à notre souveraineté nationale. La Turquie a toujours respecté les affaires intérieures des autres pays et ne s'est jamais immiscée dans les procédures judiciaires conformément au droit international et à la coutume. Nous attendons la même chose des autres pays, en particulier des pays alliés et de leurs représentants dans notre pays. Notre ministère des Affaires étrangères a donné la réponse nécessaire à ces missions étrangères et les a mises en garde contre leur comportement inacceptable. Notre gouvernement n'hésitera pas à prendre de nouvelles mesures pour montrer que nous ne ferons aucune concession de notre souveraineté nationale lorsque cela sera nécessaire » a écrit Altun.



SUR LE MEME SUJET