"Nous sommes déterminés à porter la lutte menée au nom de tous les opprimés à un niveau supérieur"

Le président Recep Tayyip Erdogan a déclaré qu'ils étaient déterminés à porter leur lutte menée au nom de tous les opprimés et victimes à un niveau supérieur.

1721859
"Nous sommes déterminés à porter la lutte menée au nom de tous les opprimés à un niveau supérieur"

Le président Recep Tayyip Erdogan a déclaré qu'ils étaient déterminés à porter leur lutte menée au nom de tous les opprimés et victimes à un niveau supérieur.

Envoyant un message vidéo au "TRT World Forum 2021", le président turc a rappelé que l'humanité est aux prises contre une grande crise sanitaire aux dimensions économiques, sociales, politiques et humaines depuis un certain temps, et a souligné que ce qui s'est passé durant ce processus montre que rien dans le monde ne sera pareil qu'avant.

Il a précisé que les institutions chargées d'assurer la paix et la justice dans le monde face à cette crise qui menace l'avenir de toute l'humanité, ont encore une fois échoué.

"Les pays sous-développés et les couches pauvres de la société ont été abandonnés à leur sort, tandis que le protectionnisme dans le commerce s'est accru, les chaînes d'approvisionnement ont été rompues. Avec les problèmes économiques, les crimes de haine ont atteint des proportions effrayantes dans les pays occidentaux", a-t-il affirmé.

"Au lieu de lutter contre l'islamophobie qui entoure la société comme une cellule cancéreuse, les politiciens européens font des calculs pour l'exploiter, la transformer en profit politique et obtenir des voix", a-t-il fustigé.

Il a souligné que le système actuel dans le monde n'a pas produit la justice et la stabilité depuis longtemps.

"Ce système, dans lequel le monde islamique n'a pas son mot à dire, les demandes de l'Afrique, de l'Amérique latine et de l'Asie du Sud ne sont pas prises en compte, et seuls les intérêts des cinq pays qui détiennent le pouvoir sont pris en compte, ne peut pas continuer avec sa structure actuelle. La nécessité d'une réforme des Nations Unies et d'autres institutions internationales ne peut plus être ignorée", a-t-il martelé

Il a rappelé que la Turquie exprime ce besoin de réforme depuis des années avec la phrase « Le monde est plus grand que cinq ».

"Nous sommes déterminés à porter cette lutte, que nous menons au nom de tous les opprimés et victimes, à un niveau beaucoup plus élevé", a assuré le chef d'État turc.

Erdogan a affirmé qu'ils continueraient la lutte jusqu'à ce qu'un ordre mondial, qui place les gens au centre, donne la priorité à la justice et à l'équité, et où celui qui a raison est puissant et non celui qui est puissant, soit établi.



SUR LE MEME SUJET