Erdogan : « Notre lutte en Syrie se poursuivra de manière très différente »

Ils font du terrorisme avec toutes sortes de soutiens, d'armes et de munitions qui leurs sont fournis.

1720342
Erdogan : « Notre lutte en Syrie se poursuivra de manière très différente »

Le président Recep Tayyip Erdogan a déclaré qu'ils lutteraient contre l'organisation terroriste séparatiste PKK/YPG, les États-Unis et le soutien du régime Assad en Syrie.

Le président Erdogan a répondu aux questions des journalistes alors qu'il quittait la prière du vendredi à Istanbul.

Il a fait savoir que l'organisation terroriste séparatiste PKK/YPG/PYD existe dans le nord de la Syrie et que les forces de la coalition et les États-Unis sont les principaux pays qui les soutiennent.

« Ils font du terrorisme avec toutes sortes de soutiens, d'armes et de munitions qui leurs sont fournis. Nous les combattons. Le régime tire sa force d'eux. /.../ Notre combat contre eux se poursuivra de manière très différente à l'avenir. Nous sommes déterminés à lutter contre les organisations terroristes et les forces des États-Unis là-bas » a assuré Erdogan.

Se référant aux développements en Afghanistan, le président a déclaré que les talibans sont à la recherche d'une reconnaissance dans le monde.

Lors des réunions tenues avec la délégation des talibans qui est venue en Turquie hier, ces derniers avaient à la fois des demandes d'aide humanitaire et de fonctionnalité du nouveau processus en Afghanistan.

« Nous apporterons toutes sortes de soutien au peuple afghan concernant ces demandes, tant que cette administration en Afghanistan aura une approche équitable pour protéger les droits du peuple afghan dans les relations internationales. Nous avons une amitié de longue date avec le peuple afghan, et nous ne pouvons pas mettre cela de côté » a indiqué le président turc.

Il s’est notamment exprimé sur l'exploitation de l'aéroport de Kaboul.

« Nous gérons l'exploitation de l'aéroport de Kaboul. Si des accords peuvent être conclus dans le prochain processus, nous pouvons prendre de telles mesures en Turquie, au Qatar, en Afghanistan » a conclu Erdogan.

 



SUR LE MEME SUJET