"Certains pays ont joué les "trois singes" dans la coopération judiciaire"

L'hostilité envers les étrangers, l'islam et les Turcs, qui a commencé à s’accroître surtout en Europe, empoisonne la démocratie occidentale et les valeurs européennes.

1719754
"Certains pays ont joué les "trois singes" dans la coopération judiciaire"

« Certains pays ont joué les "trois singes" dans la coopération judiciaire lors de la tentative de coup d’Etat en Turquie »

Le ministre de la Justice Abdulhamit Gul a déclaré qu'après la tentative de coup d'État de l'organisation terroriste guléniste (FETÖ) le 15 juillet 2016, certains pays ont joué les "trois singes" dans la coopération judiciaire, et l'hypocrisie a prévalu contre les demandes d'extradition.

Abdulhamit Gul s'est exprimé lors de l'inauguration du "Projet pour le développement de la coopération judiciaire internationale en matière pénale en Turquie" qui s'est tenu dans la capitale Ankara.

Il a relevé que s’unir et élever une voix commune contre le racisme et la xénophobie qui menacent la paix mondiale doivent se refléter dans la coopération judiciaire.

« L'hostilité envers les étrangers, l'islam et les Turcs, qui a commencé à s’accroître surtout en Europe, empoisonne la démocratie occidentale et les valeurs européennes. N'oublions pas que ces hostilités sont une violation des droits de l'homme et, par essence, un crime de haine. C’est un problème qui doit être traité et résolu sur la base de la loi » a indiqué Gul.

La Turquie est ouverte à la coopération dans la lutte contre le terrorisme et déterminée à se conformer à toutes les obligations découlant du droit international. Cependant, ses interlocuteurs « n’adoptent pas l'approche attendue à cet égard ».

« Je regrette de déclarer que, surtout après le 15 juillet, certains pays ont joué les trois singes dans la coopération judiciaire. L'hypocrisie a prévalu contre les demandes de notre pays pour l'extradition des criminels » a déploré le ministre turc.

 

 



SUR LE MEME SUJET