De Akar à la Grèce : « Vous ne pourrez assurer de supériorité avec vos efforts d’armement »

Hulusi Akar a évoqué les problèmes rencontrés avec la Grèce en mer Égée, en Méditerranée orientale et à Chypre.

1716697
De Akar à la Grèce : « Vous ne pourrez assurer de supériorité avec vos efforts d’armement »

Le ministre de la Défense nationale Hulusi Akar a déclaré que la Grèce ne peut assurer de supériorité contre la Turquie avec ses récents efforts d'armement et a appelé la Grèce à renoncer à cet effort.

L’année académique 2021-2022 a été inaugurée par une cérémonie à l'Académie navale de l'Université de la Défense nationale à Istanbul.

S'exprimant lors de la cérémonie, Hulusi Akar a évoqué les problèmes rencontrés avec la Grèce en mer Égée, en Méditerranée orientale et à Chypre.

Akar a dit souhaiter que les problèmes avec la Grèce soient résolus dans le cadre du droit international, en trouvant des solutions politiques par le dialogue dans le cadre de relations de bon voisinage.

Précisant qu'ils ont invité les dirigeants politiques et militaires grecs à examiner les événements avec la raison, la logique et le bon sens, Akar a indiqué que certains anciens soldats, politiciens et universitaires ont vus (ces évènements dans le sens de ces notions) et ont déclaré que la Turquie avait raison.

« La Grèce et l'administration chypriote grecque pensent qu'elles peuvent atteindre leurs objectifs avec des exercices et des activités, a relevé le ministre turc. Un enthousiasme pour l'armement a commencé en Grèce, surtout récemment, en passant des accords avec l'encouragement et la provocation de certains pays. Tenez compte des mathématiques d'abord ou de l’histoire. Vous ne pouvez pas gagner un avantage contre la Turquie avec de telles tentatives, abandonnez cet effort. »

Selon Akar, la situation économique de la Grèce est connue, ils sont gravement endettés. « Les dépenses inutiles liées à cet enthousiasme de l'armement, aggravent l'économie en faisant et portent un coup au bien-être du peuple grec. Les gens raisonnables en Grèce devraient voir cela » a conclu le ministre.

 



SUR LE MEME SUJET