« L'accès à une alimentation nutritive et sûre n'est pas un privilège, mais un droit pour chacun »

Selon le président turc, les coûts des systèmes alimentaires augmentent, l'accès aux sources de nourriture est devenu par conséquent plus difficile et la sécurité alimentaire endommagée encourage la migration de masse

1710028
« L'accès à une alimentation nutritive et sûre n'est pas un privilège, mais un droit pour chacun »

Dans le message vidéo qu'il a envoyé au Sommet des Nations Unies sur les systèmes alimentaires, le président Recep Tayyip Erdogan a déclaré que la situation actuelle est bien loin de l’objectif de mettre fin à la famine d'ici 2030 dans le cadre du développement durable.

Soulignant qu'à mesure que la population mondiale augmente, la demande alimentaire mondiale augmente inévitablement, Erdogan a relevé que les conséquences du changement climatique telles que les catastrophes climatiques, la pénurie d'eau et la sécheresse, dont l'intensité et les effets destructeurs augmentent, affectent également négativement les ressources alimentaires.

Selon le président turc, les coûts des systèmes alimentaires augmentent, l'accès aux sources de nourriture est devenu par conséquent plus difficile et la sécurité alimentaire endommagée encourage la migration de masse, l'un des fléaux les plus importants dans le monde actuel.

Il a affirmé que la Turquie a commencé les travaux nécessaires dans ce sens en 2019 avant la pandémie de coronavirus.

« Notre feuille de route nationale se concentre sur une variété de questions, allant de la garantie de l'accès de tous à des aliments nutritifs, adéquats et sûrs à des prix abordables, la réduction des pertes et du gaspillage alimentaires, la durabilité dans les secteurs de l'agriculture, de l'élevage et de l'aquaculture, et la garantie de la sécurité alimentaire face aux urgences et aux crises » a indiqué Erdogan.

Il a précisé que l'accès à une alimentation adéquate, nutritive et sûre n'est pas un privilège, mais un droit pour chacun.

« Il est de notre devoir commun de laisser à nos enfants un monde plus juste, plus vivable et plus prospère. En tant que Turquie, nous continuons à travailler dans cette direction avec détermination » a assuré le président turc.



SUR LE MEME SUJET