«Les opérations sont menées dans le respect de l'intégrité territoriale des pays voisins»

Akar a souligné que les forces armées turques menaient toutes ses opérations antiterroristes, dans le respect des frontières et de l'intégrité territoriale de tous ses voisins, en particulier l'Irak

1703964
«Les opérations sont menées dans le respect de l'intégrité territoriale des pays voisins»

« Nos opérations se poursuivent « dans un esprit offensif » avec une force et un rythme croissants. J'espère que nous sauverons notre noble nation du fléau du terrorisme » a affirmé le ministre de la Défense Hulusi Akar.

Akar a répondu aux questions concernant l'ordre du jour dans la capitale Ankara.

Interrogé sur les opérations réussies menées au cours de la période récente, Akar a déclaré que la lutte contre le terrorisme dans le pays et au-delà des frontières se poursuit avec détermination.

Il a fait savoir que les opérations Griffes-Eclair et Griffes-Foudre qui ont commencé le 23 avril et sont menées simultanément dans les régions de Metina et Avaşin-Basyan, dans le nord de l'Irak, se poursuivent.

« Les soi-disant dirigeants de l'organisation terroriste, ceux qui sont au sommet, ont très bien compris quelle serait leur fin. Ceux d'en bas devraient voir qu'ils n'ont d'autre choix que de se rendre à la justice » a estimé le ministre turc.

Il est revenu par la suite sur les "opérations ciblées" lancées ces derniers temps. « Notre stratégie pour éliminer le terrorisme à sa source et nos opérations ciblées se poursuivront. »

Il a également souligné que les forces armées turques menaient toutes ses opérations antiterroristes, dans le respect des frontières et de l'intégrité territoriale de tous ses voisins, en particulier l'Irak, dans le respect du droit international, dans le cadre du droit de légitime défense, et en ciblant uniquement les éléments terroristes de la région.

Interrogé sur l’ouverture de l'aéroport de Kaboul, Akar a déclaré qu'ils suivaient de près les développements en Afghanistan, tout en attirant l’attention sur l’aide dont ont besoin des millions de personnes, dont des femmes, enfants et personnes âgées.

« Notre souhait est que les conditions évoluent positivement. Nous avons dit à nos alliés lors de nos précédents travaux dans le cadre de l'OTAN : 'Nous les soutiendrons aussi longtemps que l'Afghanistan le souhaite.' Nous espérons que tout ira bien. Nous continuons à suivre les développements de près. » a indiqué le ministre.

Il a répondu en dernier lieu sur un éventuel dialogue avec la nouvelle administration dans le pays.

« Notre ministère des Affaires étrangères, notre ministère de la Défense nationale et nos services de renseignement continuent de travailler en coordination. Notre ambassadeur continue également de travailler à Kaboul. Nous suivons de près les développements » a affirmé Akar.

 

 



SUR LE MEME SUJET