"La Turquie se classe parmi les 3 premiers pays au monde dans la technologie des drones de combat"

- Le Président turc a annoncé que le prochain "objectif est de développer des drones armés capables de décoller et d'atterrir sur des porte-avions à pistes courtes"

1699488
"La Turquie se classe parmi les 3 premiers pays au monde dans la technologie des drones de combat"

 

La Turquie s'est hissée dans le trio de tête au niveau mondial en matière de technologie de drones de combat, a déclaré, dimanche, le président turc.

"Avec notre drone de combat Akinci, la Turquie est désormais l'un des trois pays les plus avancés au monde dans cette technologie", a déclaré Recep Tayyip Erdogan lors de la cérémonie de remise du drone de combat Baykar Akinci organisée dans la province de Tekirdag (nord-ouest).

Erdogan a exprimé l'espoir que l'Akinci renforcera les "efforts résolus" de la Turquie pour établir la confiance, la paix et la justice dans la région et dans le monde.

Soulignant que la Turquie est déterminée à devenir le pays leader en matière de drones de combat, Erdogan a déclaré que son pays se devait de développer de nouvelles technologies.

L'objectif de la nation est de développer des drones armés qui peuvent décoller et atterrir sur des porte-avions dotés de pistes courtes en vue de leur utilisation dans des missions à l'étranger, a-t-il ajouté.

Le président Erdogan a également salué l'utilisation accrue par la Turquie de dispositifs de défense fabriqués localement, qui a bondi de 20 % à environ 80 % ces dernières années.

 

- Succès en matière de défense au service de l'humanité

 

Le niveau atteint par la Turquie dans la technologie des drones montre le succès de ses capacités dans l'industrie de la défense, un exploit reconnu par le monde entier, a déclaré Erdogan.

Il a ajouté que le principe de la Turquie est de faire bénéficier l'humanité entière de toutes les technologies qu'elle développe.

Soulignant que tous les drones produits par les entreprises de défense turques sont très demandés dans le monde entier, il a indiqué que de nouveaux accords d'exportation ont été signés avec plus de 10 pays, dont la Pologne, membre de l'OTAN.

Plusieurs pays se pressent pour acheter des drones turcs, a-t-il ajouté. "Il est important que nos technologies nationales contribuent à la sécurité des pays alliés, mais nous prenons nos décisions en fonction de nos propres priorités stratégiques", a-t-il ajouté.

Faisant référence à un nouveau centre de mise à l'essai et d'évaluation des drones dans la capitale Ankara, Erdogan a déclaré qu'ils ont porté les compétences de production nationale dans ce secteur à un niveau supérieur.

"Grâce à tous ces investissements, notre industrie de la défense continue de se développer. Mais il est maintenant temps de passer aux technologies du futur, notamment en ce qui concerne les projets de l'industrie de la défense", a-t-il ajouté.

"Outre de nombreux dispositifs issus de l'industrie de la défense, la Turquie est un pays qui a fait ses preuves, notamment dans les technologies des drones. Aujourd'hui, le monde entier parle de la nouvelle doctrine de combat que nous avons appliquée en Syrie, en Libye et en Azerbaïdjan grâce à nos drones", a-t-il ajouté.

La cérémonie de remise des appareils s'est déroulée en présence du vice-président Fuat Oktay, du président du Parlement Mustafa Sentop, du ministre de l'Industrie et de la Technologie Mustafa Varank, du ministre de la Défense nationale Hulusi Akar, du chef d'état-major général, le général Yasar Guler, ainsi que du PDG de Baykar, Haluk Bayraktar, et du directeur de la technologie, Selcuk Bayraktar.

Après avoir observé les manœuvres de roulage, de décollage et de vol à basse altitude de l'Akinci, Erdogan a également visité le centre de commande de cet aéronef.

 

- La Turquie peut construire son propre avion de combat sans pilote

 

Selcuk Bayraktar a déclaré aux journalistes qui ont assisté à la cérémonie qu'avec l'expérience acquise, ils travaillent également à la conception d'un avion de combat sans pilote. Il a déclaré que la production d'avions de combat sans pilote était leur rêve depuis près de 10 ans.

Soulignant que la production en série du drone Akinci se poursuivait, il a déclaré qu'ils avaient produit leur neuvième véhicule aérien, mais que tous n'étaient pas produits en série.

Des contrats pour l'exportation des drones Bayraktar TB2, produits en Turquie, ont été signés avec plus de 10 pays, a-t-il précisé, ajoutant que ces drones ont effectué des vols dans quatre pays autres que la Turquie.

"Dans la mesure où Akinci est bien sûr un programme de portée beaucoup plus stratégique, il a suscité une attention toute particulière lorsque nous avons commencé sa conception et lors des étapes ultérieures. Tout d'abord, nous avons précisé que nous évaluerions ces requêtes en menant à bien notre propre production, en perfectionnant l'appareil et en le rendant prêt pour la production en série", a-t-il déclaré.

Et d’ajouter : "Il y a également une demande importante pour l'Akinci car il s'agit d'un appareil exceptionnel d'une classe supérieure".

Soulignant que l'Akinci sera utilisé dans des missions plus stratégiques, il a déclaré : "Il peut transporter une gamme beaucoup plus large de munitions. Il peut transporter tous les types de projectiles, y compris les missiles air-sol, les missiles de croisière et les missiles air-air. Sa capacité à effectuer des missions est très élevée."

Le 8 juillet, le Bayraktar Akinci a marqué l'histoire de l'aviation turque en atteignant 38 039 pieds (11 594 mètres) - un nouveau record - au cours d'un vol qui a duré 25 heures et 46 minutes.

L'Akinci, qui a effectué à ce jour 874 sorties dans le cadre de vols d'essai et d'entraînement, a atteint ses cibles avec une précision optimale lors d'un essai de tir effectué le 5 juillet avec des munitions à ogive mises au point par le fabricant turc de fusées Roketsan.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET