Réaction d'Ankara à Washington sur le "Programme d'admission d'immigrants afghans travaillant pour les États-Unis"

Rappelant que la Turquie a accueilli le plus grand nombre de réfugiés au monde au cours des 7 dernières années, Bilgiç a déclaré qu'elle n'a pas la capacité d’endosser une nouvelle crise migratoire au nom d'un pays tiers.

1685236
Réaction d'Ankara à Washington sur le "Programme d'admission d'immigrants afghans travaillant pour les États-Unis"

 

La Turquie a annoncé qu'elle n'acceptait pas le « Programme d'admission d'immigrants afghans travaillant pour les États-Unis et leurs familles », annoncé par les États-Unis.

« La Turquie n’accepte pas la décision irresponsable prise par les États-Unis sans consulter notre pays. Si les États-Unis veulent emmener ces personnes dans leur pays, il est possible de les transférer directement dans leur pays par avion » a noté le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Tanju Bilgiç, concernant le « Programme d'admission d’immigrants afghans travaillant pour les États-Unis et leurs familles » annoncé par les États-Unis.

Dans une réponse écrite à une question posée sur le sujet, Bilgiç a rappelé que selon le programme américain d'immigration pour les Afghans et leurs familles travaillant pour des organisations non gouvernementales (ONG) et des médias basés aux États-Unis, ces derniers pourront déposer leurs demandes dans un pays tiers par l’intermédiaire des organisations auxquelles ils sont affiliés.

« Tout d'abord, la déclaration américaine provoquera une grande crise migratoire dans notre région et augmentera les souffrances des Afghans sur les routes migratoires. Il est inacceptable de chercher une solution dans notre pays sans notre consentement, plutôt que de chercher une solution entre les pays de la région » a-t-il fustigé.

Rappelant que la Turquie a accueilli le plus grand nombre de réfugiés au monde au cours des 7 dernières années, Bilgiç a déclaré qu'elle n'a pas la capacité d’endosser une nouvelle crise migratoire au nom d'un pays tiers.

« La Turquie n’accepte pas la décision irresponsable prise par les États-Unis sans consulter notre pays. Si les États-Unis veulent emmener ces personnes dans leur pays, il est possible de les transférer directement dans leur pays par avion. Notre pays n’assumera en aucun cas les responsabilités internationales des pays tiers et ne permettra pas que ses lois soient abusées par des pays tiers à leurs propres fins. Personne ne doit s'attendre à ce que la nation turque porte le fardeau des crises migratoires observées à la suite des décisions de pays tiers de notre région » a indiqué M. Bilgiç.



SUR LE MEME SUJET