"Les mères de Diyarbakır ont brisé le mur de la peur"

"Avec le drapeau qu'elles ont hissé, les mères de Diyarbakır ont à la fois brisé le mur de la peur et exposé le visage perfide de l'organisation séparatiste et de ses extensions politiques", a déclaré le chef d'Etat turc et leader de l'AK Parti Erdogan

1672874
"Les mères de Diyarbakır ont brisé le mur de la peur"

 

"Avec le drapeau qu'elles ont hissé, les mères de Diyarbakır ont à la fois brisé le mur de la peur et exposé le visage perfide de l'organisation séparatiste et de ses extensions politiques", a déclaré le chef d'Etat turc et leader du Parti de la justice et du développement (AK Parti) Recep Tayyip Erdogan.

Erdogan a pris la parole lors de la réunion consultative provinciale élargie de l'AK parti à Diyarbakir.

"Nous avons payé le prix quand il a fallu défendre la volonté nationale. Nous avons souffert, mais nous n'avons jamais baissé la tête face aux oppresseurs" a-t-il assuré.

« Nous travaillons jour et nuit afin de ne pas laisser les agneaux du Tigre (fleuve) se perdre au profit des chacals (utilisant l’image de l’agneau pour les enfants et celle du chacal pour les terroristes). Nous comptons sur la volonté de notre Dieu, la volonté du peuple, et non pas sur telle ou telle organisation terroriste comme les autres. Nous tirons notre force de notre nation bien-aimée, qui nous soutient comme une montagne depuis 40 ans, et non des armes et de la violence comme les autres", a-t-il souligné.

Le président Erdogan a ensuite rendu visite aux « mères de Diyarbakır » dont les enfants ont été kidnappés par l'organisation terroriste séparatiste PKK.

"Ne vous inquiétez pas. Nous n'avons jamais abandonné cet affaire et nous n'arrêterons jamais. Nous avons des enfants, des petits-enfants aussi. Votre douleur est notre douleur", a assuré Erdogan dans un discours qu'il a prononcé ici.



SUR LE MEME SUJET