Le président Erdogan répond aux questions des journalistes à Bakou

Répondant aux questions des journalistes à Bakou, la capitale de l'Azerbaïdjan, le président Erdogan a évoqué sa rencontre avec le président américain en marge du sommet de l'OTAN qui s'est tenu le 14 juin à Bruxelles

1659937
Le président Erdogan répond aux questions des journalistes à Bakou

 

Le président de la République, Recep Tayyip Erdogan, a indiqué qu'il avait dit au président américain, Joe Biden, de ne pas s'attendre à ce que la Turquie prenne des mesures différentes concernant les S-400 et les F-35.

Répondant aux questions des journalistes à Bakou, la capitale de l'Azerbaïdjan, le président Erdogan a évoqué sa rencontre avec le président américain en marge du sommet de l'OTAN qui s'est tenu le 14 juin à Bruxelles.

"J'ai dit (à Biden) qu’ils ne devaient pas s’attendre à ce que la Turquie prenne des mesures différentes pour les F-35 (le système de défense a acheté à la Russie par la Turquie) et les S-400. Parce que nous avons fait ce qui nous incombe concernant les F-35 ", a-t-il poursuivi.

Il a souligné que c’est une erreur historique d’opter pour les organisations terroristes contre lesquelles un allié mène une lutte, au lieu de soutenir cet allié qui est la cible du terrorisme.

"Ceux qui soutiennent les organisations terroristes et les encouragent prendront tôt ou tard conscience de la grave erreur qu’ils commettent", a-t-il précisé.

Erdogan a déclaré qu'après la décision des États-Unis de se retirer de l'Afghanistan, la Turquie pourrait y assumer beaucoup plus de responsabilité.

Il a relevé que l'Arménie devrait commencer à prendre des mesures de confiance.

"Le partage avec l'Azerbaïdjan de la carte indiquant l’emplacement des mines posées, serait un premier pas important dans cette direction", a-t-il dit.

Le président turc s’est également exprimé concernant le corridor de Zangezur.

"Je ne pense pas que la partie russe ait l'intention de le retarder. Au contraire, elle semble vouloir aider. Nous aurons prochainement un entretien bilatéral avec (le chef d’Etat russe) Poutine », a-t-il indiqué.



SUR LE MEME SUJET