« La Turquie continuera de se porter aux côtés de l’Azerbaïdjan avec tous ses moyens »

« Que personne ne soit dérangé de la victoire (dans le Haut-Karabakh), car c’est la victoire de la construction et de la justice, non pas celle de la destruction et de l’oppression »

1659295
« La Turquie continuera de se porter aux côtés de l’Azerbaïdjan avec tous ses moyens »

En visite officielle en Azerbaïdjan, le président Recep Tayyip Erdogan s’est adressé à l’assemblée nationale azerbaïdjanaise.

Il a relevé que la paix et la sérénité dans le Caucase seront au profit non seulement de l’Azerbaïdjan et de l’Arménie, mais aussi de tous les pays de la région, voire, du monde entier. La voie menant à la paix passe par la coopération développée sur la base de la confiance mutuelle entre tous les pays et peuples de la région, a estimé Erdogan, soulignant que la Turquie sera toujours aux côtés de l’Azerbaïdjan avec tous ses moyens.

« Ceux qui calomnient la nation turque, qu’ils viennent et regardent le Caucase et l’Azerbaïdjan. Si leur conscience le permet, alors nous discuterons avec eux de ces calomnies. Ceux qui veulent voir la différence entre la civilisation et le vandalisme, n’ont qu’à regarder la différence entre les deux périodes au Karabakh », a-t-il déclaré.

Le président turc a salué la nomination de Choucha comme capitale azerbaïdjanaise de la culture cette année, tout en souhaitant qu’elle devienne la capitale culturelle du monde turcique l’année prochaine.

« Que personne ne soit dérangé de la victoire (dans le Haut-Karabakh), car c’est la victoire de la construction et de la justice, non pas celle de la destruction et de l’oppression », a-t-il assuré.

Selon le président turc, le Karabakh est le lieu de défaite de ceux qui percevaient le monde comme l’arène de leurs propres ambitions politiques et économiques. « Nous devons utiliser de la meilleure façon les opportunités qui s’offrent à nous pour que personne ne puisse porter atteinte au Caucase une nouvelle fois ».  

« Le corridor de Zengezur qui reliera Natchevan à Bakou assurera une richesse inestimable. Grâce à la voie ferrière sur ce corridor, les Arméniens aussi pourront se rendre facilement à Moscou et dans le reste du monde. Ainsi ils seront libérés du blocus qu’ils se sont imposés eux-mêmes », a affirmé Erdogan.

Le président turc a conclu en indiquant qu’au fur et à mesure que l’Arménie résoudra ses problèmes avec l’Azerbaïdjan, la Turquie réalisera les démarches nécessaires de son côté.

 

 

 



SUR LE MEME SUJET