La Turquie accueillera la 89ème réunion de l'Assemblée générale de l'INTERPOL

La Turquie accueillera la 89ème réunion de l'Assemblée générale de l'Organisation internationale de police criminelle (INTERPOL)

1651142
La Turquie accueillera la 89ème réunion de l'Assemblée générale de l'INTERPOL

 

La Turquie accueillera la 89ème réunion de l'Assemblée générale de l'Organisation internationale de police criminelle (INTERPOL).

Le vice-ministre turc des Affaires étrangères, Yavuz Selim Kiran a déclaré, lors de la réunion de la Commission parlementaire des Affaires étrangères, que la Turquie est l'un des membres fondateurs de l'organisation intergouvernementale.

Notant que les réunions de l'Assemblée générale se tiennent une fois par an, Kiran a précisé que les participants discuteront des mesures à prendre pour lutter activement contre les crimes internationaux ainsi que des nouvelles méthodes et techniques.

Kiran a rappelé que la Turquie avait accueilli deux réunions de l'Assemblée générale de l'INTERPOL dans le passé, dont la 24ème en 1955 à Istanbul et la 65ème en 1996 à Antalya.

Ainsi, la 89ème réunion se tiendra une nouvelle fois en Turquie, à Istanbul, du 20 au 25 novembre, a fait savoir Kiran.

Le vice-ministre s'est félicité des contributions apportées par son pays à l'INTERPOL. Il a déclaré que la Turquie est parvenue à rapatrier, depuis mars 2020, malgré la pandémie de Covid-19, 93 criminels recherchés, et à expatrier trois criminels vers leur pays.

"Nos relations avec l'INTERPOL ne sont pas à un niveau que nous aurions souhaité, à cause de la position hésitante qu'elle a adoptée dans la coopération avec la Turquie après la tentative de coup d'État du 15 juillet 2016", a fait remarquer Kiran.

Il a souligné que l'organisation de la réunion de l'Assemblée générale à Istanbul, est importante dans ce contexte.

"Nous expliquerons dans tous ses détails, notre lutte contre les organisations terroristes FETO, PKK, Daech et DHKP-C, ainsi que notre position quant à nos bulletins rouges rejetés, a dit le vice-ministre. […] L'organisation de la réunion en Turquie contribuera à la visibilité mondiale de notre lutte contre le terrorisme international et la criminalité transnationale."

Kiran a reproché à l'INTERPOL de ne pas fournir le soutien suffisant à la lutte antiterroriste de la Turquie, d'agir comme un organe judiciaire alors qu'elle doit faciliter la lutte contre la criminalité et de se focaliser seulement sur la lutte contre Daech.

 

 

AA


Mots-clés: #Turquie , #Interpol

SUR LE MEME SUJET