"Durant la pandémie, la Turquie a fourni des aides à 158 pays et 11 organisations internationales"

Mustafa Şentop, président de la Grande Assemblée nationale turque (TBMM), a déclaré que la Turquie avait fourni une aide médicale et un soutien à 158 pays et 11 organisations internationales

1649677
"Durant la pandémie, la Turquie a fourni des aides à 158 pays et 11 organisations internationales"

 

Mustafa Şentop, président de la Grande Assemblée nationale turque (TBMM), a déclaré que la Turquie avait fourni une aide médicale et un soutien à 158 pays et 11 organisations internationales, au cours de son intervention lors de la 2e Conférence générale intitulée « Soutenir le partenariat parlementaire pour l'intégration régionale » de l'Assemblée parlementaire de l'Organisation de coopération économique (EİTPA) qui s'est tenue à Islamabad, la capitale du Pakistan.

Le Président de la Grande Assemblée nationale de Turquie a souligné que la coopération et la solidarité internationales sont devenues plus essentielles que jamais dans la lutte contre l'épidémie de Covid-19.

« S'il est évident que l'épidémie peut être éliminée avec une approche globale, mais avec une vaccination rapide et efficace, l'injustice mondiale se manifeste également dans l’accès aux vaccins » a-t-il regretté.

Şentop a souligné qu'il est d'une importance vitale que les vaccins développés rapidement dans la lutte commune contre l'épidémie soient produits en quantité suffisante et mis au service de toute l'humanité de manière équitable et accessible.

« Je tiens à exprimer que nous avons fourni une aide médicale et un soutien à 158 pays et 11 organisations internationales, selon l’idée qui dit 'ce que vous partagez vous appartient, pas ce que vous accumulez’ » a-t-il relevé.

Se référant aux attaques d'Israël en Palestine, Şentop a déclaré qu'il soutenait résolument les efforts pour la création d'un État palestinien géographiquement intégré, indépendant et souverain basé sur la vision de la solution à deux États de la Turquie et les frontières de 1967, avec Jérusalem-Est comme capitale.

Il a déclaré que cette question est très importante pour assurer la paix dans la région.



SUR LE MEME SUJET