"Israël, État terroriste qui cherche à s'approprier Jérusalem, a outrepassé toutes les limites"

"La Turquie est prête à soutenir activement toute initiative de l'ONU, à prendre ses responsabilités et à faire des sacrifices", en faveur de la paix à Jérusalem, a assuré le président turc

1639494
"Israël, État terroriste qui cherche à s'approprier Jérusalem, a outrepassé toutes les limites"


 

Le président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdogan, a très fermement dénoncé les attaques israéliennes contre Jérusalem et les Palestiniens, assurant qu’Israël a clairement "outrepassé toutes les limites".

Le chef de l’État turc s’est exprimé, vendredi, lors d'une cérémonie de célébration de l'Aïd el-Fitr (fête du ramadan), via vidéoconférence, avec les fédérations du parti de la justice et du développement (AK Parti), dans les 81 provinces du pays.

Erdogan s’est longuement arrêté sur les exactions israéliennes à Jérusalem, Al-Aqsa et la Bande de Gaza.

Il a, une nouvelle fois, fustigé la politique, agressive et sauvage du gouvernement israélien.

"Si nous ne mettons pas fin à cette agressivité d'Israël contre la Palestine et Jérusalem, tout le monde sera demain la cible de cette idéologie sauvage", a-t-il déclaré.

Et de poursuivre : "Cet État terroriste qui cherche à s'approprier impunément cette ville de Jérusalem, qui abrite des lieux sacrés pour les Musulmans, les Chrétiens et les Juifs, a désormais outrepassé toutes les limites".

"Ceux qui se taisent, qui sont complices ou qui soutiennent les crimes commis par Israël doivent savoir qu'un jour ce sera leur tour", a-t-il mis en garde.

Le président turc a renouvelé son appel à la communauté internationale, tous les pays et toutes les organisations internationales, pour stopper les attaques d’Israël.

"Le Conseil de sécurité doit rapidement prendre des mesures, dans le cadre de la décision de l'Assemblée Générale de l'ONU, en faveur de la paix et de la prospérité à Jérusalem", a-t-il lancé.

Il a proposé la participation de la Turquie à de telles initiatives. "La Turquie est prête à soutenir activement toute initiative de l'ONU, à prendre ses responsabilités et à faire des sacrifices", a-t-il assuré.

Condamnant le manque de réactions de certains pays de la région, Erdogan a mis au pied du mur l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI).

"Si l'OCI n'adopte pas immédiatement une posture concrète contre les attaques israéliennes, elle aura renié sa propre existence", a-t-il fustigé.

Et d’ajouter : "C'est le devoir de l'ensemble de l'Humanité que de se dresser devant les attaques d'Israël contre les villes palestiniennes et Jérusalem".

Le Président turc a insisté sur la détermination de la Turquie à faire tout son possible pour mettre fin à cette situation. "Même si le monde entier devait fermer les yeux devant la cruauté d'Israël envers les Palestiniens, nous ne le ferons pas", a-t-il déclaré.

"De la même manière que nous avons empêché la création d'un corridor terroriste à nos frontières dans le nord de la Syrie, nous nous dressons aujourd'hui avec détermination devant les mains qui s'attaquent à Al-Aqsa. Nous agissons aujourd’hui concernant Jérusalem et les villes palestiniennes, avec les mêmes sentiments qui nous ont poussé à soutenir le combat de l’Azerbaïdjan pour libérer ses terres occupées dans le Haut-Karabagh", a-t-il affirmé.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET