"Nous attendons des États-Unis qu'ils prennent des mesures concrètes contre le PKK/PYD et FETO"

Le porte-parole de la présidence turque Ibrahim Kalin a déclaré que la question des S-400 russes, qui a provoqué des tensions avec les États-Unis, pourrait être résolue par des négociations.

1638337
"Nous attendons des États-Unis qu'ils prennent des mesures concrètes contre le PKK/PYD et FETO"

 

Le porte-parole de la présidence turque Ibrahim Kalin a déclaré que la question des S-400 russes, qui a provoqué des tensions avec les États-Unis, pourrait être résolue par des négociations.

Dans une interview inédite qu'il a accordée à un journal, Ibrahim Kalin a rappelé que le président turc Recep Tayyip Erdogan s'entretiendra avec le président américain Joe Biden lors du sommet de l'OTAN qui se tiendra à Bruxelles, la capitale de la Belgique.

Kalin a déclaré qu'ils avaient des attentes de la part des États-Unis, en particulier concernant l'organisation terroriste séparatiste PKK/PYD et l'organisation terroriste guléniste (FETO) et qu'ils souhaitaient que l'administration Biden prenne des mesures concrètes à ce sujet.

Soulignant que les attaques d'Israël sont la dernière étape du projet de l'État israélien visant à nettoyer les territoires palestiniens de leur identité historique, culturelle et religieuse, Kalin a souligné que la pression sur Israël devrait être continuellement et systématiquement augmentée, et à cette fin, ils suivaient ce processus de près avec le monde musulman, les pays arabes, l'Union européenne, les États-Unis et d'autres pays.

D'autre part, Kalin a répondu aux allégations selon lesquelles des discussions auront également lieu avec la Syrie après celle avec l'Égypte.

"Ce sont des dossiers séparés. Il n'est pas question d'une réunion avec Bachar al-Assad en Syrie. De temps en temps, il peut y avoir des entretiens entre les services de renseignement", a-t-il répondu.

Indiquant que la Turquie a déployé des soldats en Libye dans le cadre d'un accord avec l'administration libyenne en 2019, Ibrahim Kalin a noté que les travaux réalisés là-bas et le soutien militaire, politique et économique apporté à la Libye se poursuivront.



SUR LE MEME SUJET