La Turquie soutient la proposition de "souveraineté égale" de la partie turque de Chypre

Sous la direction des Nations Unies (ONU), avec la participation des parties chypriotes et des pays garants, la Turquie, la Grèce et la Grande-Bretagne, la conférence informelle au format 5+1 sur Chypre qui a est à son deuxième jour se poursuit.

1630117
La Turquie soutient la proposition de "souveraineté égale" de la partie turque de Chypre

 

Sous la direction des Nations Unies (ONU), avec la participation des parties chypriotes et des pays garants, la Turquie, la Grèce et la Grande-Bretagne, la conférence informelle au format 5+1 sur Chypre qui a est à son deuxième jour se poursuit.

Lors de la conférence présidée par le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres, la première session de la journée a débuté à 11H20 (heure locale turque).

Après que Guterres ait prononcé le discours d'ouverture de la réunion, le leader du secteur chypriote grec Nikos Anastasiadis, le président de la République turque de Chypre du Nord (RTCN) Ersin Tatar, le ministre des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu, le ministre grec des Affaires étrangères Nikos Dendias et le ministre britannique des Affaires étrangères Dominic Raab prendront la parole respectivement.

Après la pause, lors de la deuxième séance de la journée, Guterres tiendra des réunions bilatérales avec le ministre Cavusoglu et d'autres chefs de délégation.

Des réunions à huis clos ont lieu au bureau des Nations Unies à Genève.

Dans la soirée, Guterres donnera un dîner informel en l'honneur des chefs de délégation.

La conférence se terminera demain.

Partageant un message sur son compte Twitter, le ministre des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu a déclaré avoir également expliqué dans le cadre de la conférence pourquoi une solution fédérale ne serait pas possible.

"À Genève, nous avons pleinement soutenu la vision et la proposition de la partie chypriote turque de souveraineté égale et de statut international égal. Une solution juste, permanente et durable ne peut être trouvée que sur la base des réalités de l'île", a-t-il souligné..

Le Premier ministre de la RTCN, Ersan Saner, était l'invité de l'émission "Headline +" diffusée sur Bayrak Radio Television (BRT) avec un lien en direct depuis Genève.

Il a déclaré que le point qu'ils désirent n'a pas encore été atteint.

"Nous verrons ensemble comment ces discussions se refléteront", a précisé Saner,

Affirmant être en contact permanent avec le président de la RTCN, Ersin Tatar, Saner a déclaré que le secrétaire général des Nations Unies (ONU), Antonio Guterres, comprenait clairement la position du peuple chypriote turc.

"Aujourd'hui sera la journée la plus chargée à Genève. De nombreux événements prendront forme et le type de feuille de route à prendre sera déterminé. Personne ne devrait s'attendre à ce que le peuple chypriote turc passe encore 53 ans sous des embargos et des isolements, ce n'est pas possible", a-t-il conclu.



SUR LE MEME SUJET