Président de la RTCN, Tatar: "Nous n'accepterons jamais d'être considérés comme une minorité"

Le président de la République turque de Chypre du Nord (RTCN), Ersin Tatar, a déclaré qu'ils n'accepteraient jamais l'imposition d'une approche dans laquelle les Turcs de Chypre seront considérés comme une minorité.

1625408
Président de la RTCN, Tatar:  "Nous n'accepterons jamais d'être considérés comme une minorité"

 

Le président de la République turque de Chypre du Nord (RTCN), Ersin Tatar, a déclaré qu'ils n'accepteraient jamais l'imposition d'une approche dans laquelle les Turcs de Chypre seront considérés comme une minorité.

M. Tatar a évalué les discussions non officielles et l'ordre du jour de la réunion qui se tiendra à Genève, en Suisse, du 27 au 29 avril, dans le cadre du panel en ligne organisé par le groupe de réflexion Turkish Heritage Foundation (THO) basé à Washington.

Racontant l'histoire de Chypre et les phases que l'île a traversées jusqu'à aujourd'hui, M. Tatar a déclaré : « Chypre est peut-être une petite île, mais elle occupe une position importante en Méditerranée orientale. Elle est devenue encore plus importante avec les récents développements dans le contexte des droits de gaz, d'énergie et de forage ».

Concernant le processus d'adhésion à l'UE de l'administration chypriote grecque, il a assuré que « L'administration grecque n'aurait pas dû être admise dans l’UE sans qu’un compromis ne soit trouvé sur l’île. C'était une action très frauduleuse et injuste ».

Soulignant qu'ils ont beaucoup à dire lors des pourparlers de Genève les 27 et 29 avril, M. Tatar a déclaré que « la Turquie soutient notre position selon laquelle la nouvelle solution doit être basé sur deux États ».

« Nous mettrons sur la table à Genève, notre nouvelle position convenue avec la Turquie » a continué Ersin Tatar.

« Nous estimons maintenant que discuter de la fédération n'est qu'une perte de temps. Ce n’est plus une solution parce que cela a déjà été essayé plusieurs fois auparavant. Nous devons donc proposer un nouveau concept et une nouvelle histoire. Ce concept doit être basée sur la réalité sur le terrain, et cette réalité est qu'il y a deux États » a continué le président de la RTCN.

Soulignant qu'ils n'accepteront jamais l'imposition d'une approche dans laquelle les Turcs de Chypre seront considérés comme une minorité.

« Une telle imposition ne sera ni démocratique ni humaine, et elle ne peut pas réussir » a déclaré le président Tatar.



SUR LE MEME SUJET