Les Mères de Diyarbakir appellent leurs enfants à se rendre aux forces de sécurité

Le sit-in de protestation engagé par les "Mères de Diyarbakir", dans le sud-est de la Turquie, devant le bureau du Parti démocratique des peuples (HDP), se poursuit pour son 590ème jour

1621951
Les Mères de Diyarbakir appellent leurs enfants à se rendre aux forces de sécurité

 

Le sit-in de protestation engagé par les "Mères de Diyarbakir", dans le sud-est de la Turquie, devant le bureau du Parti démocratique des peuples (HDP), se poursuit pour son 590ème jour, et ce depuis le 3 septembre 2019.

Les Mères de Diyarbakir se sont entretenues par téléphones avec les familles qui protestent également devant le bureau du HDP à Izmir, dans l’ouest de la Turquie. Elles ont toutes déclaré être déterminées à poursuivre le mouvement.

Hayriye Akyuz, qui a rejoint la manifestation pour retrouver son frère Ensari Karasan, a indiqué que tous ses enfants ont été enlevés par le HDP.

"Mon frère, reviens, s’il te plaît. Nous ne t’avons pas laissé, ne nous laisse pas non plus. Tu n’es pas sur le bon chemin. Si c'était un bon endroit, ils y auraient envoyé leurs enfants", a-t-elle ajouté.

Salih Gokce, originaire de la ville d’Agri (est), proteste également dans le but de retrouver son fils Mehmet. Il a souligné que son fils a été enlevé par le HDP il y a 590 jours et qu’il le réclame son retour du HDP.

"Mon fils, reviens, rends-toi aux forces de sécurité. Je ne partirai pas d’ici jusqu’à ce que tu revienne.", a-t-il assuré.

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET