Attaque chimique du régime en Syrie: “Les responsables ne doivent pas rester impunis” selon Ankara

Dans son rapport, l’OIAC indique que le régime Assad a largué au moins un cylindre lors du raid aérien contre Sarakeb.

1620901
Attaque chimique du régime en Syrie: “Les responsables ne doivent pas rester impunis” selon Ankara

La Turquie a vivement réagi contre l’usage d’armes chimiques par les forces du régime en Syrie.

Dans un communiqué, le ministère turc des Affaires étrangères a fait savoir que le 2nd rapport de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) publié le 12 avril sur les attaques chimiques en Syrie, a montré que l’attaque au gaz de chlore perpétrée le 4 février 2018 à Sarakeb, a été menée par les forces du régime Assad.

« L’équipe d’investigation et d’identification de l’OIAC a montré une nouvelle fois la responsabilité du régime dans une attaque chimique », relève le ministère turc.

Il souligne que l’usage d’armes chimiques est une grave violation de la Convention sur les armes chimiques ainsi qu’un crime contre l’humanité et un crime de guerre.

« Par cette occasion, nous réitérons notre appel pour que les responsables de ces attaques qui constituent une grave violation du droit international, ne restent pas impunis, a déclaré le ministère. La Turquie va continuer de soutenir les efforts, notamment ceux des Nations Unies et de l’OIAC, pour assurer "une responsabilisation" en Syrie. »

Dans son rapport, l’OIAC indique que le régime Assad a largué au moins un cylindre lors du raid aérien contre Sarakeb. « Le cylindre s’est rompu et a libéré du chlore sur une large zone », précise l’organisation.



SUR LE MEME SUJET