Turquie: une nouvelle famille rejoint le sit-in des mères de Diyarbakir

La famille Alturk a rejoint le sit-in, pour réclamer le retour de leur fille, Sehriban, enlevée il y a 7 ans par l'organisation terroriste alors qu'elle n’avait que 22 ans

1619575
Turquie: une nouvelle famille rejoint le sit-in des mères de Diyarbakir

 

Une nouvelle famille a rejoint, dimanche, le sit-in des mères à Diyarbakir, dans le sud-est de la Turquie, exigeant le retour de leurs enfants enlevés par l'organisation terroriste PKK.

Les mères tiennent ce sit-in depuis 587 jours, devant le siège du Parti démocratique des Peuples (HDP), qu'elles accusent d'être impliqué dans l'enlèvement de leurs enfants et leur enrôlement dans les rangs du PKK.

Dans ce contexte, la famille Alturk a rejoint le sit-in, pour réclamer le retour de leur fille, Sehriban, enlevée il y a 7 ans par l'organisation terroriste alors qu'elle n’avait que 22 ans.

S'adressant aux médias, Besime Alturk, mère de Sehriban a déclaré que sa fille avait été kidnappée en juillet 2014 alors qu'elle se préparait pour son mariage.

Elle a ajouté que sa fille était étudiante en quatrième année de médecine, avant d'être kidnappée et enrôlée dans les rangs des terroristes du PKK.

Alturk a appelé sa fille à quitter les rangs du PKK et se rendre à la justice turque.

Le Président turc, Recep Tayyip Erdogan, ainsi que des ministres, des politiciens, des artistes, des journalistes, des écrivains, des athlètes, des organisations civiques, des dignitaires religieux, ont, dans un élan de solidarité et d'appui, exprimé leur soutien à ces mères de famille.

Le sit-in a également été soutenu par le député européen Thomas Zychowski, des ambassadeurs à Ankara, qui ont rendu visite aux protestataires à Diyarbakir et par «l'Association des mères de Srebrenica» en Bosnie-Herzégovine.

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET