Turquie : Deux autres familles ont rejoint le sit-in des "Mères de Diyarbakir"

Le sit-in de protestation engagé par les "Mères de Diyarbakir" se poursuit pour son 584ème jour

1617814
Turquie : Deux autres familles ont rejoint le sit-in des "Mères de Diyarbakir"

 

Jeudi, deux autres familles ont rejoint le sit-in de protestation engagé par les "Mères de Diyarbakir", dans le sud-est de la Turquie, devant le bureau du Parti démocratique des peuples (HDP) qui se poursuit pour son 584ème jour, et ce depuis le 3 septembre 2019.

Suphiye Yakut, originaire de la ville de Batman, dans le sud-est de la Turquie, a rejoint la manifestation dans le but de retrouver son fils Idris, enlevé par le PKK. Elle a déclaré que son fils a disparu 10 jours après son retour d’Izmir, où il était allé travailler.

"J'aime beaucoup mon fils et je ne partirai pas sans lui. Je le veux du PKK et du HDP. Que Dieu maudisse le PKK.", a-t-elle ajouté.

Hayriye Akyuz, originaire de la ville de Diyarbakir, dans le sud-est de la Turquie, a également rejoint le sit-in afin de retrouver son frère Ensari Karasan, enlevé il y a 3 ans alors qu’il était étudiant. Elle a indiqué que sa mère suivait le sit-in à la télévision et qu’elles étaient déjà venues rendre visite à ces mères.

"Mon frère a été trompé par le HDP et envoyé dans les montagnes. Nous ne pouvons en aucun cas le contacter. Ensari rends-toi aux forces de sécurité !", a-t-elle assuré.

Necibe Ciftci, qui poursuit la manifestation, a noté qu’elles sont déterminées à aller jusqu’au bout et a souligné qu’elles ne quitteront pas le sit-in jusqu’à ce que leurs enfants reviennent.

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET