Les garde-côtes turcs sauvent 70 migrants refoulés par la Grèce

48 réfugiés qui ont été refoulés dans les eaux territoriales turques, ont été secourus par les garde-côtes turcs au large du district d'Ayvalik à Balıkesir.

1605831
Les garde-côtes turcs sauvent 70 migrants refoulés par la Grèce

 

48 réfugiés qui ont été refoulés dans les eaux territoriales turques, ont été secourus par les garde-côtes turcs au large du district d'Ayvalik à Balıkesir.

Les équipes du commandement des garde-côtes turcs, qui ont reçu l'information selon laquelle des réfugiés se trouvaient sur un bateau pneumatique au large d'Ayvalik, dans la mer Égée, se sont rendus dans la région en peu de temps.

Alors qu'ils tentaient de se rendre sur l'île de Lesbos, 48 demandeurs d'asile, qui avaient été refoulés dans les eaux territoriales turques par les garde-côtes grecs, ont été emmenés au centre de commandement des garde-côtes turcs sur l'île de Cunda.

Des vêtements, de la nourriture, des boissons et des fournitures médicales ont été fournis aux ressortissants étrangers.

D'autre part, les garde-côtes turcs ont secouru 22 migrants dans la mer Égée après que la Grèce les a refoulés de force dans les eaux territoriales turques.

Des sources sécuritaires ont déclaré à l'Agence Anadolu (AA), dimanche soir, que le commandement des garde-côtes turcs avait reçu une communication selon laquelle un groupe de migrants se trouvait à bord d'un bateau pneumatique au large d'Izmir, dans l'ouest du pays.

Les mêmes sources ont indiqué que le commandement des garde-côtes turcs a dépêché une équipe pour secourir les migrants à "Dikili" relevant de la province d'Izmir.

Les migrants ont été transférés au siège du département de l'immigration de la province pour engager les procédures nécessaires.

Il s'est avéré que les garde-côtes grecs ont forcé ces personnes à se diriger vers les eaux territoriales turques.

Il est à rappeler que la Turquie a annoncé, dimanche, avoir secouru trois personnes et retrouvé trois corps sans vie en mer Égée, tout en poursuivant les recherches pour trouver la dernière personne portée disparue. Les migrants ont été jetés par les garde-côtes grecs à la mer Égée avec les mains entravées.

Le dernier rescapé, un somalien de 16 ans, a été retrouvé après des opérations de recherche et de sauvetage en mer, menées par les garde-côtes turcs dans la zone de Cesme, à Izmir, à l'ouest de la Turquie.

Des sources turques ont rapporté que le jeune somalien a été jeté à la mer par les forces grecques. À l'aide d'une bouée de sauvetage, il a réussi à atteindre l'île de "Bogaz", où il a survécu en mangeant de l'herbe et en buvant de l'eau propre accumulée parmi les roches.

"La nuit dernière, les garde-côtes grecs ont battu sept migrants, puis les ont dépouillés de leurs possessions avant de leur entraver les mains avec des menottes en plastique et de les jeter à la mer, sans gilet ni canot de sauvetage, les abandonnant à la mort", a déclaré le ministre turc de l’Intérieur Süleyman Soylu sur Twitter.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

avec AA



SUR LE MEME SUJET