L'ambassadeur d'Iran à Ankara convoqué au ministère turc des Affaires étrangères

L'ambassadeur d'Iran à Ankara Muhammed Ferazmend a été convoqué au ministère turc des Affaires étrangères en raison des déclarations de l'ambassadeur de son pays à Bagdad Irek Masjidi qui a accusé la Turquie de violer la souveraineté de l'Irak.

1592253
L'ambassadeur d'Iran à Ankara convoqué au ministère turc des Affaires étrangères

 

L'ambassadeur d'Iran à Ankara Muhammed Ferazmend a été convoqué au ministère turc des Affaires étrangères en raison des déclarations de l'ambassadeur de son pays à Bagdad Irek Masjidi qui a accusé la Turquie de violer la souveraineté de l'Irak.

Le ministère turc des Affaires étrangères, a fait savoir qu’ils attendaient que l’Iran qu'il soit soit aux côtés de la Turquie et non en face d’elle dans la lutte contre le terrorisme.

Selon des informations de sources diplomatiques, l'ambassadeur de Bagdad en Iran Masjidi a, dans une interview accordée le 23 février à un média, affirmé que la Turquie viole la souveraineté de l’Irak. Sur ce l'ambassadeur d'Iran à Ankara Muhammed Ferazmend a été convoqué au ministère.

Le ministère a fait savoir à Ferazmend que la Turquie rejette très sévèrement les déclarations qui l’accusent de violer la souveraineté de l’Irak et qu’il est de notoriété publique que les opérations de la Turquie sont menées dans le cadre de la lutte contre l’organisation terroriste séparatiste PKK qui menace la stabilité, la sécurité et la souveraineté de l’Irak.

Il a été souligné qu’un consensus selon lequel l'organisation terroriste séparatiste est une menace commune pour les deux payx, a été établi entre la Turquie et l’Irak lors des récentes visites de haut rangs effectuées ces derniers jours et que l’Iran devait être aux côtés de la Turquie et non en face d’elle dans la lutte contre le terrorisme.

D'autre part, il a été souligné que le fait que dans ladite interview l'ambassadeur d'Iran à Bagdad Masjidi n’ait en aucun cas évoqué la menace posée par l'organisation terroriste séparatiste PKK en Irak, attire l’attention.

Il a également été rappelé à l'ambassadeur Ferazmend que les deux pays devraient soutenir les efforts visant à placer tous les groupes de milices armées, y compris ceux qui coopèrent avec l'organisation terroriste, sous le contrôle du gouvernement afin que le gouvernement irakien puisse lutter efficacement contre l'organisation terroriste séparatiste PKK. 



SUR LE MEME SUJET