Aucun Etat ni individu ne peut donner d’ordres concernant un processus juridique en Turquie

Aksoy a dénoncé la déclaration de son homologue américain Ned Price en faveur de la remise en liberté d’Osman Kavala, arrêté en Turquie.

1581677
Aucun Etat ni individu ne peut donner d’ordres concernant un processus juridique en Turquie

 

Aucun Etat ni individu ne peut donner d’ordres aux tribunaux turcs concernant un processus juridique en Turquie, a fustigé le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Hami Aksoy dans un communiqué.

Aksoy a dénoncé la déclaration de son homologue américain Ned Price en faveur de la remise en liberté d’Osman Kavala, arrêté en Turquie.

Rappelant qu’une réponse avait d’ores-et-déjà été donnée le 28 juillet 2020 à l’appel pour la libération de Kavala, le porte-parole turc a souligné qu’un deuxième appel dans ce sens ne convenait pas au principe d’Etat de droit.

Selon Aksoy, le processus juridique concernant Osman Kavala se poursuit dans des tribunaux indépendants et tout le monde doit « respecter » ce processus.

« Le suivi par la Cour européenne des droits de l’Homme du jugement de Kavala est effectué lors de la réunion sur les droits de l’homme du Comité des délégués du Conseil européen. Notre gouvernement fournit les informations nécessaires dans ce cadre » a-t-il ajouté.

Il a souligné qu’un pays qui prétexte les processus juridiques concernant l’extradition vers la Turquie du chef de l’organisation terroriste guléniste ayant perpétré une « tentative de coup d’Etat contre la démocratie turque », ne peut intervenir dans un processus juridique en cours en Turquie. « Cela est une approche sans principe et paradoxale » a déclaré Aksoy.

« La Turquie est un Etat de droit. Aucun Etat ni individu ne peut donner d’ordres aux tribunaux turcs concernant un processus juridique » a-t-il conclu.

 

 



SUR LE MEME SUJET