« L’UE doit respecter son engagement concernant la levée des visas pour les citoyens turcs »

« Nous avons perçu le sommet de l’UE en décembre comme une main qui nous a été tendue. Les réformes vont contribuer à la création d’une atmosphère positive » a affirmé Cavusoglu.

1569539
« L’UE doit respecter son engagement concernant la levée des visas pour les citoyens turcs »

 

Le chef de la diplomatie turque Mevlut Cavsuoglu a évalué à la presse ses entretiens à Bruxelles avec le Haut représentant de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité Josep Borrell, le président du Conseil européen Charles Michel, le rapporteur pour la Turquie du Parlement européen Nacho Sanchez Amor, certains membres de la Commission européenne ainsi que le secrétaire général de l’Otan Jens Stoltenberg.

« Nous avons perçu le sommet de l’UE en décembre comme une main qui nous a été tendue. Les réformes vont contribuer à la création d’une atmosphère positive » a affirmé Cavusoglu.

Concernant l’exemption de visas pour les citoyens turcs, le ministre a estimé que cela semble difficile, tout en soulignant que c’est un engagement que l’UE doit tenir.

Il a indiqué par ailleurs que l’accord de l’Union douanière doit être actualisé.

« Pour nous, le plus important c’est que les pays occidentaux mettent fin à leur soutien à l’organisation terroriste séparatiste PKK/YPG » a déclaré Cavusoglu.

Il est revenu par la suite sur l’achat du système de défense antiaérienne russe S-400, source de tension avec les Etats-Unis.

« Nous avons réitéré notre proposition de fonder une commission sous l’égide de l’OTAN. Le secrétaire général Jens Stoltenberg y est favorable » a relevé le ministre turc.

Concernant les travaux de recherches d’hydrocarbures en Méditerranée orientale, Cavusoglu a souligné que la Turquie est en faveur d’un partage équitable.

« Par conséquent nous devons agir avec pragmatisme. Nous devons assurer que les deux parties (République turque de Chypre du Nord et secteur chypriote grec) se rencontrent. Les deux parties doivent participer aux réunions. Peut-être qu’une autre réunion peut avoir lieu dans un tout autre format » a-t-il conclu.

 



SUR LE MEME SUJET