"Avec le centre d'Istanbul, l'OCDE aura l'occasion d'étendre ses travaux vers d'autres géographies"

"Nous avançons vers notre objectif de faire d'Istanbul un centre pour les institutions internationales, en premier lieu pour l'ONU", s’est notamment réjoui le président turc, après l'inauguration du Centre de l'OCDE à Istanbul.

1569302
"Avec le centre d'Istanbul, l'OCDE aura l'occasion d'étendre ses travaux vers d'autres géographies"

 

Le président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdogan, a renouvelé l’objectif de faire d’Istanbul l’un des centres des institutions internationales, notamment de l’ONU, lors de l’inauguration du Centre de l'OCDE à Istanbul.

Le chef de l’État turc a adressé, vendredi, un message vidéo pour la cérémonie d’inauguration du Centre de l'OCDE à Istanbul (Organisation pour la Coopération et le Développement en Europe).

Erdogan s’est félicité de la création de ce centre, en lequel il apporte toute sa confiance. 

"Je suis convaincu que le Centre de l'OCDE à Istanbul va réaliser des choses importantes", a-t-il assuré.

Pour le président turc, ce nouveau centre de l’OCDE va permettre à l’institution d’atteindre et d’agir dans des géographies plus éloignées.

"Avec le centre d'Istanbul, l'OCDE aura l'opportunité d'étendre ses travaux à des géographies plus lointaines", a-t-il dit.

Et d’ajouter : "Nous espérons que le Centre d'Istanbul jouera un rôle central dans les travaux de l'OCDE. Nous souhaitons qu'il, en contact avec le siège à Paris, soit actif dans une vaste région géographique".

Recep Tayyip Erdogan a par ailleurs souligné l’importance du rôle de l’OCDE dans cette période dominée par la crise sanitaire puis économique et sociale, dues à la pandémie de Covid-19.

"L'OCDE joue un rôle primordial dans la résolution des problèmes économiques et sociaux créés par la pandémie", a-t-il souligné. 

Pour conclure, le président turc a rappelé l’objectif de la Turquie de faire de la métropole Istanbul, un centre pour les institutions internationales.

"Nous avançons vers notre objectif de faire d'Istanbul un centre pour les institutions internationales, en premier lieu pour l'ONU", s’est-il réjoui.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET