"Il est important de former une atmosphère positive dans les relations entre la Turquie et l’UE"

Mevlut Cavusoglu, a fait savoir qu’il est important de former une atmosphère positive dans les relations entre la Turquie et l’Union européenne et qu’il fallait entreprendre des démarches concrètes pour que celle-ci soit durable.

1568459
"Il est important de former une atmosphère positive dans les relations entre la Turquie et l’UE"

 

Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a fait savoir qu’il est important de former une atmosphère positive dans les relations entre la Turquie et l’Union européenne et qu’il fallait entreprendre des démarches concrètes pour que celle-ci soit durable.

Mevlut Cavusoglu a rencontré Josep Borrell, haut représentant de l'Union européenne (UE) pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, à Bruxelles, capitale de la Belgique.

Les deux dirigeants ont tenu une conférence de presse conjointe au terme d'une réunion portant sur la libéralisation des visas et l'union douanière.

Précisant qu’il se trouve à Bruxelles à l’invitation de Borrell, Cavusoglu a affirmé qu'il aura un emploi du temps très chargé aujourd'hui et demain. 

Il a indiqué que 2020 a été une année troublée du point de vue des relations Turquie-UE.

“Le sommet de décembre a été un développement positif pour la formation d’une atmosphère plus positive”, a-t-il ajouté.

Cavusoglu a souligné que les deux parties sont pour la reprise du dialogue.

“La formation d’une atmosphère positive dans les relations entre la Turquie et l’Union européenne est important. Il faut entreprendre des démarches concrètes pour que celle-ci soit durable. Les relations Turquie-UE sont importantes pour trouver des solutions aux problèmes qui persistent dans notre région”, a-t-il souligné.

“Par ailleurs, nous avons fait une proposition pour la tenue d’une conférence très détaillée sur la Méditerranée orientale. Nous en reparlerons. D'autre part, nous examinerons les démarches que nous pouvons entreprendre concernant la libéralisation des visas. Nous communiquerons nos attentes à nos interlocuteurs lors des réunions que nous tiendrons aujourd'hui et demain. J'espère que toutes ces rencontres seront positives.”, a conclu le chef de la diplomatie turque Mevlut Cavusoglu.

“Nous souhaitons que la tension baisse en Méditerranée orientale. Nous constatons une amélioration de l'atmosphère des deux côtés. La reprise des pourparlers entre la Grèce et la Turquie est une bonne initiative”, a déclaré de son côté Borrell en référence aux pourparlers entre la Turquie et la Grèce.



SUR LE MEME SUJET