Cavusoglu: "Trouver une solution à nos dissimilitudes est une urgence"

Lors d'une interview accordée à l’agence de presse officielle espagnole EFE, Cavusoglu s’est penché sur l’avenir des relations entre la Turquie et les Etats-Unis

1560240
Cavusoglu: "Trouver une solution à nos dissimilitudes est une urgence"

 

“Trouver une solution aux dissimilitudes entre la Turquie et les Etats-Unis est une urgence” a déclaré Mevlut Cavusoglu, ministre turc des Affaires étrangères.

Lors d'une interview accordée à l’agence de presse officielle espagnole EFE, Cavusoglu s’est penché sur l’avenir des relations entre la Turquie et les Etats-Unis.

“La Turquie accorde de l’importance à ses relations ancrées avec les Etats-Unis. Notre alliance est un outil qui donne forme au paysage politique transatlantique”, a-t-il dit.

Cavusoglu a assumé être en désaccords avec les Etats-Unis à propos de certains sujets ayant des impacts sur la sécurité nationale de la Turquie, mentionnant notamment la coopération des Etats-Unis avec l’organisation terroriste PKK/PYD/YPG, son silence à l’égard de l’organisation terroriste FETO et les sanctions appliquées contre la Turquie.

“Trouver une solution à nos dissimilitudes concernant ces sujets importants ne relève pas seulement du bienfait de nos relations bilatérales mais est une nécessité urgente pour la santé et la vitalité de la coopération transatlantique”, a-t-il déclaré.

Le président américain, Joe Biden, [alors vice-président] avait effectué une visite en Turquie suite à la tentative de coup-d’Etat du 15 juillet 2016, pour soutenir le gouvernement turc et afficher sa solidarité avec le peuple turc, a rappelé Cavusoglu.

“Nous espérons que la nouvelle administration américaine permettra d’entreprendre des actions immédiates et concrètes à cet égard mais avant tout, qu’elle réalisera l’importance stratégique des relations turco-américaines”, a-t-il dit.

Cavusoglu a souligné l’intérêt d’avoir recours au dialogue et à la diplomatie lorsqu’il est question de désaccords.

Il a appelé l’administration américaine à lever les sanctions CAATSA, appliquées par l’administration de Donald Trump en réaction à l’achat par la Turquie du système de défense aérien S-400.

“Entre alliés, il n’y a pas de place à la menace et aux sanctions. Ces sanctions sont une insulte contre la souveraineté de la Turquie”, a-t-il conclu.

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET