"Nous avons des relations très enracinées avec les USA et l'UE que les 2 parties ne peuvent ignorer"

Le président de la République turque Recep Tayyip Erdogan a déclaré que la Turquie avait avec les États-Unis et l'Union européenne des relations profondément enracinées que les deux parties ne peuvent ignorer.

1543926
"Nous avons des relations très enracinées avec les USA et l'UE que les 2 parties ne peuvent ignorer"

 

Le président de la République turque Recep Tayyip Erdogan a déclaré que la Turquie avait avec les États-Unis et l'Union européenne des relations profondément enracinées que les deux parties ne peuvent ignorer.

Le chef d’Etat turc et leader du Parti de la justice et du développement (AK Parti), Erdogan a assisté à la réunion élargie des présidents municipaux de son parti avec un lien en direct depuis le bureau d'Istanbul Dolmabahce.

“Nous avons des relations politiques et économiques profondément enracinées avec les États-Unis d'Amérique (USA) et l'Union européenne (UE) que les deux parties ne peuvent en aucun cas ignorer. En tant que République de Turquie, nous n’avons lancé et ne lancerons pas de démarches qui pourraient porter préjudice à l'esprit de ces relations. Nous avons fourni toutes sortes de soutien aux investisseurs européens et américains.

Leurs agendas sur des sanctions sont que des approches qui n’apporteront que des dommages à toutes les parties. Je crois qu'à la lumière des mesures concrètes dans ces domaines, nous prendrons en compte la puissance de nos potentiels. Je pense que nous n’avons aucun problème qui ne puisse être résolu par le dialogue et la coopération. Nos portes sont ouvertes aux investisseurs et continueront de l’être”, a martelé le président turc.

Erdogan s’est également attardé concernant sa visite en Azerbaïdjan.

“Hier, nous avons partagé la joie de la victoire de nos frères à Bakou, la capitale de l'Azerbaïdjan. Nous partagerons nos évaluations complètes sur cette question avec notre nation lors de la réunion du Cabinet que nous tiendrons la semaine prochaine”, a conclu le chef d’Etat turc Erdogan.



SUR LE MEME SUJET