La Turquie, pays le plus apprécié dans le monde arabe pour sa politique étrangère

Selon les résultats d'une étude du Think tank "Arab Center" basé à Washington, 58% des personnes interrogées dans le monde arabe ont déclaré avoir des opinions " positives "sur la politique étrangère de la Turquie.

1530192
La Turquie, pays le plus apprécié dans le monde arabe pour sa politique étrangère

 

Une enquête menée auprès de 13 pays arabes par un groupe de réflexion basé aux États-Unis a révélé que la Turquie est le pays dont la politique étrangère est la plus appréciée de l'opinion publique arabe.

Le Think tank "Arab Center" basé à Washington, dans le cadre de son étude "2019-2020 enquête de l’opinion publique arabe" a interrogé environ 30 mille personnes en Algérie, Egypte, Irak, Jordanie, Koweït, Liban, Mauritanie, Maroc, Palestine, Qatar, Arabie Saoudite, Soudan et Tunisie. 

Cette enquête a permis d’examiner à la fois le point de vue du public arabe sur les politiques dans leur pays et leurs idées sur les politiques de la région et des pouvoirs.

- La politique étrangère de la Turquie est la plus appréciée, alors que celles de l'Iran et des États-Unis sont les moins appréciés. 

Les sondés ont exprimé une opinion négative de 58% contre les politiques étrangères des puissances régionales et mondiales dans la région du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord.

L'opinion publique arabe a un avis négatif sur les politiques étrangères des États-Unis, de la Russie, de l'Iran et la France, tandis que la Turquie est devenue le pays le plus admiré pour sa politique étrangère.

58% des personnes interrogées ont déclaré avoir des opinions " positives "sur la politique étrangère de la Turquie, tandis que 28% ont déclaré avoir des opinions" négatives " et 14% n'avoir aucune opinion sur cette question.

La Turquie est suivie par la Chine avec 55% d'opinions "positives" et l'Allemagne avec 52%.

L'Iran et les États-Unis, en revanche, sont les pays dont la politique étrangère a été la plus critiquée par le public arabe, avec 58% d’opinions "défavorables".

- Critique de l'attitude des États-Unis envers le monde arabe

D'autre part, l'enquête s'est également concentrée sur la réflexion publique de l'attitude des États-Unis à l'égard de certains pays arabes.

81% des personnes interrogées ont exprimé une opinion" défavorable " de la politique américaine à l'égard de la Palestine, 77% pour la Syrie, 74% en ce qui concerne le Yémen et 70% d’opinions défavorables au sujet de la politique libyenne des États-Unis. 

- L'opinion publique arabe considère les États-Unis et Israël comme étant la plus grande menace pour eux.

Lorsque les sondés ont été interrogés sur la plus grande menace extérieure pour leur pays, la majorité a pointé Israël, les États-Unis et l'Iran.

Selon le sondage, 89% du public arabe considère Israël, 81% les États-Unis et 67% considèrent l'Iran comme la menace extérieure la plus importante pour eux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET