Turquie: la pseudo-caricature de Charlie Hebdo suscite de vives réactions

Le chef de la communication de la présidence turque, Fahrettin Altun, a aussi très fermement condamné la Une du magazine français Charlie Hebdo

1517220
Turquie: la pseudo-caricature de Charlie Hebdo suscite de vives réactions
ibrahim kalın.jpg
Fuat Oktay SÜPER FOTO.jpg
ömer çelik.jpg
fahrettin altun

 

Le porte-parole de la présidence turque, Ibrahim Kalin, a estimé que la dernière couverture de Charlie Hebdo a pour seul objectif de semer les graines de la haine et de l'animosité.

Mardi soir sur Twitter, Ibrahim Kalin a très fermement réagi à la caricature visant le président Erdogan en couverture du nouveau numéro de Charlie Hebdo.

"Nous condamnons avec la plus grande fermeté la dernière publication visant notre Président de la République du magazine français qui n'a de respect pour aucune croyance, aucun sacré et aucune valeur", a-t-il d'abord partagé.

Et de poursuivre: "Ceux-ci ne font que mettre en avant leur addiction et leur immoralité. L'attaque visant les droits des personnes n'est ni de l'humour ni la liberté d'expression. Le but de ces publications dépourvues de morale et de décence est de semer les graines de la haine et de l'animosité".

Le chef de la communication de la présidence turque, Fahrettin Altun, a aussi très fermement condamné la Une du magazine français Charlie Hebdo mettant en scène le Président de la République de Turquie, assurant que Recep Tayyip Erdogan continuera d'être la voix de la conscience mondiale.

Dans une série de message partagée mardi soir sur Twitter, Altun a réagi à la caricature visant Erdogan en couverture du nouveau numéro de Charlie Hebdo.

"Les représentants de l'aile fasciste de l'Occident et leurs représentants parmi nous attaquent de manière immorale notre président. Ils croient qu'ils vont réussir à détourner notre Président de sa route. Notre Président continuera d'être la voix de la conscience mondiale. La Turquie va se renforcer, le fascisme et les fascistes vont perdre", a-t-il notamment partagé en turc.

Fahrettin Altun a partagé d'autres messages, en anglais, dans lequel il dénonce la politique du président français Emmanuel Macron et ses conséquences.

"L'agenda anti-musulman du président français Macron porte ses fruits! Charlie Hebdo vient de publier une série de soi-disant caricatures méprisables envers notre président. Nous condamnons cette publication des plus dégoûtants dont le but est de répandre son racisme culturel et sa haine", a-t-il commencé.

"Les soi-disant caricatures sont répugnantes et dépourvues de tout sens réel de la décence humaine. C'est clairement le produit d'un environnement culturel xénophobe, islamophobe et intolérant que les dirigeants français semblent vouloir pour leur pays", a poursuivi Fahrettin Altun.

Le Chef de la communication en a profité pour rappeler les condamnations de la Turquie concernant l'attaque terroriste dont a été victime Samuel Paty.

"Nous avons clairement indiqué que nous nous opposons à toute violence contre les civils et à tout acte de terrorisme au nom de l’islam. Cependant, nous ne resterons pas silencieux face aux attaques dégoûtantes contre notre culture et notre religion, quelle que soit leur origine", a-t-il assuré.

Et de conclure: "Notre président a été le leader le plus humanitaire de ces dernières années en ouvrant la voie à l'accueil de millions de réfugiés dans le monde. Ceux qui n'ont pas levé le petit doigt pour aider les femmes, les enfants et les handicapés ciblent maintenant notre leader avec leur obscénité. Encore une fois, les incitations racistes, xénophobes, islamophobes et antisémites ne pourront pas nous inciter à agir de manière similaire. Nous refusons de nous plier à vos intimidations et provocations fondées sur votre perception de la victimisation."

Le vice-président turc, Fuat Oktay, a condamné la publication immorale concernant le président Recep Tayyip Erdogan du chiffon français incurable (journal satirique Charlie Hebdo).

« Vous ne pourrez leurrer personne en vous cachant derrière la liberté de pensée! Je condamne la publication immorale concernant notre président du chiffon français incurable. J’appelle l’opinion publique internationale dotée d’une morale et d’une conscience à élever la voix face à cette infamie », a-t-il publié sur Twitter.

Le porte-parole de l’AK Parti, Omer Celik, a également réagi à la publication de la revue française.

« Cette mentalité a atteint un seuil répugnant », a-t-il lancé sur Twitter.

Il a relevé que la position solide du président Erdogan continuera de vaincre à la table des négociations et sur le terrain l’immoralité hypocrite de ce front de haine, appelant tous ceux qui respectent les croyances d’autrui à condamner cette publication haineuse.

 

AA/TRT

 



SUR LE MEME SUJET