James Jeffrey à Ankara: “La Turquie a un rôle central dans la résolution de la crise syrienne”

"Le fait que la Turquie ait encouragé tous les membres du Comité constitutionnel, et particulièrement l’opposition, nous a beaucoup aidé"

1479867
James Jeffrey à Ankara: “La Turquie a un rôle central dans la résolution de la crise syrienne”

 

L’émissaire spécial américain pour la Syrie James Jeffrey et la délégation l’accompagnant sont arrivés à Ankara pour une visite officielle.

Répondant aux questions des journalistes à l’aéroport, Jeffrey a indiqué être venu directement de Genève, tout en précisant qu’il y avait des « développements enthousiasmants » concernant la question syrienne.

Il a rappelé que le 3e tour des réunions du Comité constitutionnel syrien a commencé à Genève.

« C’était un bon début. Le fait que la Turquie ait encouragé tous les membres du Comité constitutionnel, et particulièrement l’opposition, nous a beaucoup aidé » a affirmé l’émissaire.

Certains membres du comité attendent les résultats des tests de dépistage de Covid-19. « Mais nous sommes très très confiants sur le fait que le Comité constitutionnel continuera dans cette voie politique et qu’il n’arrêtera pas de progresser dans cette voie », a-t-il ajouté.

Selon Jeffrey, il faut que la phase militaire prenne fin (en Syrie). « Il ne reste plus de terrains à gagner pour le régime. Le régime doit revenir à la table des négociations. C’est notre priorité. Nous allons discuter de cela avec les autorités turques », a-t-il déclaré.

Il est revenu par la suite sur les relations turco-américaines. « Les Etats-Unis sont un allié très proche de la Turquie. Nous avons montré notre valeur dans plusieurs domaines, autres que la Syrie » a relevé l’émissaire.

A une question portant sur le rôle de la Turquie dans la résolution de la question syrienne, Jeffrey a répondu qu’elle avait « une position centrale ».

 

 



SUR LE MEME SUJET