Erdogan : "Hiroshima doit renforcer la détermination à ne pas répéter les erreurs du passé"

Recep Tayyip Erdogan, a déclaré dans un message à l’occasion du 75ème anniversaire du bombardement atomique de Hiroshima à la fin de la Seconde Guerre mondiale, que « Hiroshima doit renforcer la détermination à ne pas répéter les erreurs du passé »

1468046
Erdogan : "Hiroshima doit renforcer la détermination à ne pas répéter les erreurs du passé"

 

Le président de la République, Recep Tayyip Erdogan, a déclaré dans un message à l’occasion du 75ème anniversaire du bombardement atomique de Hiroshima à la fin de la Seconde Guerre mondiale, que « Hiroshima doit renforcer la détermination à ne pas répéter les erreurs du passé ».

Une cérémonie commémorative a eu lieu au parc du mémorial de la Paix de Hiroshima, pour les victimes et les blessés du bombardement lancé le matin du 6 août 1945 dans cette ville japonaise.

Le président Erdogan a envoyé un message vidéo à la cérémonie, dans laquelle il précise que le bombardement atomique de Hiroshima est une des pages les plus sombres de l’histoire de l’humanité.

« Je présente mes condoléances au peuple japonais ami, et aux proches des victimes qui essaient d’apaiser leur souffrance depuis 75 ans », a-t-il poursuivi.

« Nous nous devons de tirer des leçons de ce sinistre événement. Comme l’indique le socle situé dans le parc du mémorial de la Paix, Hiroshima doit renforcer notre détermination à ne pas répéter les erreurs du passé.

Le président turc a évoqué Sadako Sasaki, âgé de 2 ans lors du bombardement. Il avait réussi à survivre, malgré ses blessures, pendant dix ans. Il est devenu le symbole des enfants touchés par le bombardement atomique.

« Des dizaines de drames ont eu lieu, pourtant les enfants continuent de mourir et de porter tout le fardeau de la guerre en Syrie, au Yémen ou en Palestine. La mort les surprend dans une embarcation clandestine, sur les bancs de l’école, dans la rue, ou parfois même à l’endroit où ils se sentent le plus en sécurité, dans les bras de leur maman. Nos enfants, nos futures générations ne doivent plus jamais revivre cette souffrance », a-t-il assuré, terminant son message par des vers du poète turc Nazim Hikmet.

Le président Erdogan a été représenté à la cérémonie commémorative par l’ambassadeur de Turquie à Tokyo, Hasan Murat Mercan, et de sa délégation.

 



SUR LE MEME SUJET