"La Turquie rejette les remarques sur Sainte-Sophie relevant d’intervention à sa souveraineté"

Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a déclaré qu’ils rejettent strictement les remarques sur l’ouverture au culte de Sainte-Sophie en tant que mosquée, qui relèvent d’intervention à la souveraineté de la Turquie

1454221
"La Turquie rejette les remarques sur Sainte-Sophie relevant d’intervention à sa souveraineté"

 

Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a déclaré qu’ils rejettent strictement les remarques sur l’ouverture au culte de Sainte-Sophie en tant que mosquée, qui relèvent d’intervention à la souveraineté de la Turquie.

Le chef de la diplomatie turque a accordé une interview à la chaîne de télévision TRT Haber, lundi.

Il a indiqué que l’ouverture au culte de Sainte-Sophie est une décision conforme sur le plan juridique, soulignant que Sainte-Sophie appartient à la nation turque depuis la conquête d’Istanbul en 1453 et a eu le statut de mosquée.

« La mosquée Sainte-Sophie a eu le statut de mosquée en 1462 et doit être utilisée comme une mosquée. Certains peuvent avoir des avis divergents à ce sujet. Nous respectons l’opinion de tout le monde, même si nous ne les partageons pas toutes. Néanmoins, nous rejetons strictement les remarques qui relèvent d’intervention à la souveraineté de la Turquie », a-t-il poursuivi.

Par ailleurs, le ministre a commenté les attaques arméniennes contre la région Tovuz en Azerbaïdjan, à la frontière.

"L'armée azerbaïdjanaise a fait le nécessaire et répliqué à ces attaques. Nous constatons que l'Arménie veut attirer l'attention de l'opinion publique ailleurs que les régions occupées, en créant de nouvelles zones de conflit”, a-t-il poursuivi.

Il a souligné que l'Arménie n'a accepté jusqu’à présent aucune formule pour résoudre la question.

“Ce qu'a fait l'Arménie est inacceptable. L'Arménie doit se ressaisir. L'Azerbaïdjan n'est pas seul. La République de Turquie est aux côtés de l'Azerbaïdjan, avec tous ses moyens.", a-t-il assuré.

Il a mis en évidence que la Turquie apportera le soutien nécessaire pour la protection de l’intégrité territoriale de l’Azerbaïdjan.

« Nous soutiendrons l’Azerbaïdjan pour la solution qu’elle choisira concernant les territoires occupés et le Haut-Karabakh », a-t-il conclu.

 



SUR LE MEME SUJET