"La France que Macron dirige, ou plutôt n’arrive pas à diriger, est en Libye pour ses propres intérêts"

M. Cavusoglu a tenu une conférence de presse conjointe avec son homologue hongrois Peter Szijjarto à Ankara

1446312
"La France que Macron dirige, ou plutôt n’arrive pas à diriger, est en Libye pour ses propres intérêts"

 

Le ministre des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a déclaré que la France, pays allié au sein de l’OTAN, déploie des efforts pour le renforcement de la présence russes en Libye.

M. Cavusoglu a tenu une conférence de presse conjointe avec son homologue hongrois Peter Szijjarto à Ankara.

En réponse à une question sur la Libye, le ministre turc a précisé que la Turquie soutient depuis le début le rétablissement de la sérénité en Libye.

« Nous sommes le pays ayant le plus fortement contribué au processus politique », a-t-il déclaré.

« Le monde entier a conscience que c’est grâce à notre coopération que l’équilibre a été rétabli et que la guerre à Tripoli ne s'est pas transformée en guerre de rue », a-t-il ajouté.

Mevlut Cavusoglu a relevé que la France, qui critique la Turquie, soutient Haftar.

« La France est-elle honnête ? Non. Elle affirme qu’elle n’a pas livré d’armes à Haftar, qu’elle ne l’a pas soutenu. Mais la réalité est devant nos yeux, les rapports aussi. Abou Dhabi finance les armes, mais c’est la France qui les livre. L’OTAN perçoit la Russie comme une menace. Mais la France cherche à renforcer la main de la Russie en Libye. La France que Macron dirige, ou plutôt n’arrive pas à diriger, se trouve là-bas uniquement pour ses propres intérêts et objectifs en partant d’une approche dévastatrice. Ce qui devrait être principalement critiqué, c’est la position de la France et de Macron. Qu’ils soient d’abord honnêtes, transparents, avant de critiquer la Turquie. Ils n’ont aucun intérêt en politique intérieure à attaquer la Turquie de la sorte, j’espère qu’ils en tireront des leçons », a-t-il poursuivi.



SUR LE MEME SUJET