Réunion du Conseil de sécurité et des politiques étrangères de la présidence turque

La réunion dirigée par le porte-parole de la présidence et vice-président du conseil, Ibrahim Kalin, portait sur les relations turco-européennes, la Libye, la lutte contre le terrorisme, le plan d’annexion de la Cisjordanie par Israël et les relations tur

1445577
Réunion du Conseil de sécurité et des politiques étrangères de la présidence turque

 

Le Conseil de sécurité et des politiques étrangères de la présidence turque s’est rassemblé avec la Libye, l’Union européenne et la lutte contre le terrorisme.

Le conseil s’est réuni par visioconférence en raison de la pandémie de coronavirus.

La réunion dirigée par le porte-parole de la présidence et vice-président du conseil, Ibrahim Kalin, portait sur les relations turco-européennes, la Libye, la lutte contre le terrorisme, le plan d’annexion de la Cisjordanie par Israël et les relations turco-afghanes.

Le cours des relations turco-européennes sous la présidence de l’Allemagne, à partir du 1er juillet, les dossiers de sécurité régionale, d’économie et de migration ont également été discutés.

Les derniers développements en Libye ont été traités dans leur aspect régional et mondial, et la poursuite du soutien accordé par la Turquie au gouvernement légitime de Libye reconnu par l’ONU a été soulignée.

Les relations entre la Turquie et l’Afghanistan ont été traitées dans toutes leurs dimensions lors de la réunion.

Le Conseil a mis en évidence qu’Israël s’apprêtait à annexer la Cisjordanie en violant le droit international et que cette approche était inacceptable, avant de relever que la communauté internationale devait procéder à des démarches mettant un terme à cette occupation.

La lutte contre le terrorisme était aussi à l’agenda du conseil. Il a mis en exergue la détermination de la Turquie à lutter contre toute sorte d’organisations terroristes et leurs branches, soulignant que la lutte menée par la Turquie contre le terrorisme permettra de contribuer à la paix régionale et mondiale et d’instaurer la stabilité. 



SUR LE MEME SUJET