Altun a réagi contre la décision Twitter de fermer certains comptes

Le chef de l’Office de communication de la présidence turque, Fahrettin Altun a réagi contre Twitter qui a décider de fermer certains comptes

1434846
Altun a réagi contre la décision Twitter de fermer certains comptes


Le chef de l’Office de communication de la présidence turque, Fahrettin Altun a réagi contre Twitter qui a décidé de fermer certains comptes.

Dans un communiqué publié vendredi, Altun a rappelé que plus de 7000 comptes ont été fermés en Turquie par Twitter.

« Les allégations de Twitter, selon lesquelles les comptes ouverts pour soutenir notre président de la République seraient des faux comptes dirigés par un centre unique, sont irréalistes », a affirmé Altun.

Altun a précisé que les documents soumis comme raisons pour la fermeture des comptes, sont loins de la scientificité, sont partiaux et politiques », a-t-il ajouté.

« Les efforts dépensés pour légitimer la décision prise par une entreprise basée aux États-Unis, avec un rapport élaboré par un certain nombre de personnes souhaitant marchander comme données leur approche idéologique, représentent un scandale historique », a-t-il fustigé.

« Cette initiative qui vise ouvertement à mettre dans le même pot plusieurs comptes sur les réseaux sociaux en lien ou non, sans montrer la moindre preuve technique, en agissant totalement avec des suppositions, ainsi que les soupçons sans fondement concret adressés contre le gouvernement de la République turque et contre un mouvement politique, sont inacceptables », a martelé Altun.

Cette approche cruelle camouflée sous l’enveloppe de la transparence et de la liberté d’expression, nous montre une nouvelle fois que Twitter n’est pas uniquement un réseau social commercial, mais adopte également une approche politique et idéologique déterminée et s’est transformé en une machine de propagande noire idéologique qui n’hésite pas à entacher les utilisateurs et acteurs qui n’ont pas la même approche que Twitter.



SUR LE MEME SUJET