Les forces turques ont neutralisé 1 445 terroristes, depuis le 1er janvier

Le porte-parole du ministère turc de la Défense, le colonel Denizer a précisé que les forces turques ont neutralisé 104 terroristes au cours du mois dernier

1422924
Les forces turques ont neutralisé 1 445 terroristes, depuis le 1er janvier

 

Les forces turques ont neutralisé 1 445 terroristes dans les opérations menées en Turquie et à l'étranger, depuis le 1er janvier 2020.

C'est ce qu'a déclaré le porte-parole du ministère turc de la Défense nationale, le colonel Olcay Denizer, lors d'un point de presse.

Il a annoncé que les forces turques ont neutralisé 1 445 terroristes lors des opérations menées à l'intérieur de la Turquie, ainsi qu'à l'étranger.

"Par ailleurs, ces opérations ont permis de neutraliser 104 terroristes au cours du mois dernier, a ajouté le colonel. Les agents de sécurité ont aussi saisi des armes, des munitions, des explosifs et d'autres équipements appartenant au PKK."

Le colonel Denizer a précisé que les troupes déployées aux frontières ont arrêté 533 personnes tentant un passage clandestin pour entrer en Turquie.

"Plus précisément, 10 298 personnes ont été empêchées et repoussées, a-t-il dit. Parmi ces gens, 2 membres de Daech ont été arrêtés, et 8 membres de PKK se sont rendus. Les commandos turcs ont neutralisé 10 éléments du YPG/PKK qui avaient tenté de s'infiltrer dans la zone de l'opération Source de Paix, la nuit du 19 mai."

- Question libyenne

Le colonel Denizer a abordé la question libyenne aussi, notant que la Turquie a pour objectif de contribuer à la formation d'une Libye intègre, unie, indépendante, souveraine et prospère, sous le leadership des Libyens.

"Nous continuons à fournir un soutien de formation et de consultation, via notre personnel militaire, dans le cadre des accords signés avec le gouvernement d'entente national, le représentant légitime du peuple libyen, convenablement au droit international", a-t-il insisté.

- Allégations diffusées par le YPG/PKK

Denizer a aussi critiqué les allégations du YPG/PKK, selon lesquelles la Turquie aurait coupé le courant d'eau allant à la ville syrienne de Hasséké.

Notant que ces allégations ne reflètent pas la réalité, le colonel Denizer a rappelé que le complexe hydraulique d'Allouk qui nourrissait Hasséké et ses rifs, avait été détruit par les terroristes du YPG/PKK. Ce complexe avait été réparé et mis à la disposition de la région, en décembre 2019.

Néanmoins, les terroristes coupent délibérément le courant électrique généré par la centrale hydro-électrique de Tishrin, ce qui empêche le fonctionnement des complexes hydrauliques à Ras el-Aïn, Tall Abyad et Allouk.

"À partir de mars 2020, environ 2 millions de personnes ont eu accès à l'eau propre à Tall Tamir et Hasséké, grâce à la réparation du complexe Allouk", a-t-il conclu.

L’organisation terroriste PKK, qui mène une campagne terroriste depuis plus de trente ans contre la Turquie, est responsable de la mort d’environ 40 mille personnes, dont un grand nombre de femmes, d'enfants et de nourrissons. Le PKK est classé comme organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l’Union européenne. Le YPG en est la branche syrienne.

La Turquie avait lancé d'abord l'Opération Bouclier de l'Euphrate, le 24 août 2016, puis l'opération Rameau d’olivier à Afrin, le 20 janvier 2018, et l'opération Source de Paix, le 9 octobre 2019, pour éliminer les éléments terroristes du nord de la Syrie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET