Mort du bébé "Aylan": 3 trafiquants d'êtres humains condamnés à 125 ans de prison

Les organisateurs de la traversée meurtrière ont été arrêtés à Adana en Turquie, près de 5 ans après la découverte du corps sans vie du petit Aylan Kurdi, sur une plage de Bodrum

1377938
Mort du bébé "Aylan": 3 trafiquants d'êtres humains condamnés à 125 ans de prison

 

La police turque a arrêté 3 personnes poursuivies pour leur implication dans l’affaire de la mort du petit syrien Aylan Kurdi, qui avait été retrouvé sur une plage en Turquie en 2015, après le naufrage du bateau pneumatique qui devait l'emmener en Europe via les îles grecques. Quatre autres réfugiés qui se trouvaient sur l’embarcation avaient aussi perdu la vie le jour-là.

Le 2 septembre 2015, le petit corps sans vie d’Aylan avait été retrouvé par des gendarmes turcs sur une plage de Bodrum, dans la province de Mugla, dans l’ouest de la Turquie.

Les images de ce drame, reprises par tous les médias de la planète, avaient ému l’ensemble de l’opinion publique mondiale.

Dans le cadre de l’enquête diligentée concernant les responsables de ce drame, 5 personnes, 2 Syriens et 3 Turcs, étaient recherchées par les autorités turques.

Les deux Syriens ont vite été arrêtés et condamnés en 2016 à plus de 4 ans de prison.

Les 3 autres suspects étaient toujours recherchés.

Ils ont finalement été retrouvés à Adana, dans le sud de la Turquie.

Présentés au tribunal à Adana, vendredi, ils ont immédiatement été jugés via le système de vidéoconférence judiciaire turc SEGBIS, car leur procès se poursuivait à Bodrum.

Les 3 prévenus ont été trouvés coupables de trafic d’êtres humains et d’homicides, ont écopé chacun d’une peine de prison de 125 ans.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET