Altun: "La Turquie est déterminée à repousser le régime hors des points d’observation turcs à Idleb"

Le chef de la Communication de la présidence turque, Fahrettin Altun, a déclaré que la Turquie est déterminée à repousser le régime hors des points d’observation turcs à Idleb d’ici à la fin du mois conformément au consensus de Sotchi

Altun: "La Turquie est déterminée à repousser le régime hors des points d’observation turcs à Idleb"

 

Le chef de la Communication de la présidence turque, Fahrettin Altun, a déclaré que la Turquie est déterminée à repousser le régime hors des points d’observation turcs à Idleb d’ici à la fin du mois conformément au consensus de Sotchi.

M. Altun a précisé, dans un message publié sur Twitter, que le régime d’al-Assad prend pour cible les civils et procède à un massacre, et que malheureusement ceux qui parlent au sujet des droits de l’homme et de la sécurité des civils innocents, gardent le silence.

Il a ajouté que ce n’est pas suffisant de partager ses préoccupations et que la Turquie ne restera pas spectatrice face à ces massacres.

Il a souligné que les attaques contre la population civile visent à amasser les déplacés et les réfugiés à la frontière turque et vider la région pour pouvoir s’en emparer plus facilement.

« Nous n’autorisons pas que des centaines de milliers de civils affluent à nos frontières. Nous avons été plus que patients en essayant de travailler avec nos homologues dans le cadre de nos accords. Les accords sur les zones de désescalade sont ignorés et le régime vise maintenant nos soldats. Nous répondons en fonction de la situation sur le terrain et non de vaines promesses. Dans le cadre de l'accord de Sotchi, nous sommes déterminés à repousser le régime hors de nos postes d'observation à Idleb d'ici fin février. Nous mobiliserons nos capacités militaires aériennes et terrestres pour y arriver. Nous ne tolérerons aucune attaque. Comme notre président de la République, Recep Tayyip Erdogan, l'a clairement dit, nous allons maintenant répondre au moindre harcèlement du régime contre nos forces avec une force écrasante. Il est de notre responsabilité morale et humanitaire de soutenir la lutte du peuple syrien pour sa survie, son honneur et sa dignité. », a-t-il tweeté.



SUR LE MEME SUJET