Turquie : 2400 migrants interceptés la semaine passée

La Turquie est un point de transit clé pour les personnes en situation irrégulière qui souhaitent atteindre l'Europe pour commencer une nouvelle vie

Turquie : 2400 migrants interceptés la semaine passée

 

Au total, 2 402 migrants en situation irrégulière ont été interceptées à travers la Turquie au cours de la semaine dernière, selon les données compilées par l'Agence Anadolu (AA), à partir de sources sécuritaires.

Jusqu'à 1 038 migrants ont été arrêtés dans de multiples opérations menées par la gendarmerie turque dans les régions du nord-ouest, à Edirne, Kirklareli, et Tekirdag, à proximité des frontières bulgares et grecques.

Selon les autorités turques, la Grèce renvoie de plus en plus de migrants en situation irrégulière vers la Turquie et cela en violation des Conventions de Genève, de la Convention européenne des droits de l'homme et de la Convention des Nations unies contre la torture.

Dans les régions côtières de Canakkale, Balikesir, Aydin, Izmir, Mugla et Antalya, les gardes-côtes turcs et les forces de gendarmerie ont intercepté un total de 1284 personnes migrantes alors qu'elles tentaient de passer en Grèce.

La Turquie est un point de transit clé pour les personnes migrantes en situation irrégulière visant à atteindre l'Europe pour commencer une nouvelle vie, en particulier celles qui fuient les guerres et les persécutions.

En outre, les forces frontalières et la police de la région de Gaziantep, dans le sud-est, ont arrêté huit personnes migrantes qui auraient pénétré en Turquie depuis la Syrie par des moyens illégaux.

Par ailleurs, dans la région orientale de Malatya, les forces de gendarmerie ont intercepté huit autres personnes migrantes irrégulières.

Quelque 21 personnes migrantes ont également été détenues par la police dans la région du nord-ouest, à Kocaeli, tandis que dans la région du nord, à Amasya, un total de 18 migrants ont été arrêtés au cours de la semaine écoulée.

Dans les régions centrales de Konya et de Nigde, les gendarmes ont intercepté 25 personnes migrantes en situation irrégulière.

Les personnes migrantes étaient des ressortissants pakistanais, congolais, syriens, irakiens, afghans, tunisiens, koweïtiens, marocains, turkmènes, égyptiens, bangladais, indiens, algériens, somaliens, ghanéens, yéménites, palestiniens, érythréens et nigérians.

Tous les personnes migrantes détenues au cours de la semaine ont été soit transportées à l'hôpital pour des soins médicaux, soit transférées aux bureaux régionaux de migration.

Plus de 268 000 migrants en situation irrégulière ont été détenues en Turquie en 2018, selon le ministère de l'Intérieur.

 

 

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET