Oktay: La Turquie produira ses propres chasseurs, avec et sans pilote

Une affirmation du vice-président turc, Fuat Oktay, en réponse à une question sur le programme d’avion de combat F-35 et la suspension de la Turquie qui est pourtant l’un des partenaires du projet

1333092
Oktay: La Turquie produira ses propres chasseurs, avec et sans pilote

 

"La Turquie produira ses propres chasseurs, avec et sans pilote, du niveau du F-35 voir d'un niveau supérieur", a assuré le vice-président turc, Fuat Oktay, en référence à la suspension de la Turquie du programme d’avion de combat F-35.

Oktay a participé, mercredi, à la table des éditeurs de l’Agence Anadolu (AA) et répondu aux questions des journalistes sur l’actualité.

Interrogé sur le programme d’avion de combat F-35 et la suspension de la Turquie qui est pourtant l’un des partenaires du projet, Oktay a assuré qu’il n’y a pas de rapport entre le F-35 et l’achat par la Turquie du système de défense aérien russe, S-400.

"Quel est le rapport entre le F-35 et le S-400. Lorsque le F-35 vol en Israël, la technologie ne risque pas d'être dérobée, mais lorsqu'il vol en Turquie la technologie risque d'être dérobée ?", s'est-il interrogé, avant d’affirmer :

"La Turquie produira ses propres chasseurs, avec et sans pilote, du niveau du F-35 voir d'un niveau supérieur."

A propos de la situation économique du pays, Oktay, a indiqué que l’année 2020 sera une année prometteuse pour la Turquie.

"Le dynamisme fourni par le Système de gouvernement présidentiel, a permis de surmonter les attaques économiques", a-t-il souligné.

Oktay a assuré qu'en matière économique, l'équilibre et la discipline ont été atteintes en 2019 et que 2020 sera l'année de l'affermissement.

Au sujet de la voiture "made in Turquie" 100% électrique dont plusieurs prototypes ont été présentés, le 27 décembre, par le président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdogan, Oktay a assuré que la production en série serait effective en 2022.

"Nous entrons sur le marché au bon moment, avec une technologie différente", a-t-il insisté

Oktay a notamment souligné le fait que ceux qui aujourd’hui dénigrent ces véhicules, seront, demain, les premiers à les conduire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET