Erdogan: « Nous allons donner tout soutien à l’administration libyenne contre le putschiste Haftar »

Le président Recep Tayyip Erdogan a fait savoir que tout soutien serait donné à l’administration libyenne contre le putschiste Haftar.

1330002
Erdogan: « Nous allons donner tout soutien à l’administration libyenne contre le putschiste Haftar »

 

Le président Recep Tayyip Erdogan a fait savoir que tout soutien serait donné à l’administration libyenne contre le putschiste Haftar.

Le président de la République et leader du Parti de la Justice et du Développement (AK Parti), Recep Tayyip Erdogan est intervenu durant la réunion élargie des présidents provinciaux de l’AK Parti.

Dans son discours, M. Erdogan a rappelé que la Turquie se situe dans le bassin des civilisations.

« Ce bassin est très large. La Méditerranée et l’Afrique du nord en font partie. La Libye est un héritage de Ghazi Mustafa Kemal Ataturk qui a organisé nos frères libyens contre les occupants. Il a combattu avec eux. Il a même été blessé à l’œil et a porté cette trace avec fierté » a noté le président turc.

« Tout comme avec l’Afrique toute entière, nous avons des liens avec nos frères libyens » a rappelé M. Erdogan.

« Le président actuel (Fayez al-Sarraj) est un président dont les proches sont ici. Nous nous sommes opposés aux attaques lancées par le général putschiste. Nous avons donné tout soutien à l’administration de Tripoli et nous allons continuer de le faire. La Libye est un voisin maritime du fait du croisement de nos zones de juridiction maritime » a souligné le chef de l’Etat turc.

« On nous demande si nous allons envoyer des soldats. Nous irons là où nous serons invités. Mais nous n’irons pas si nous ne sommes pas invités. Si aujourd’hui il y a une invitation, alors nous nous y rendrons. Le consensus entre la Turquie et la Libye, dont les processus de ratification sont achevés, est entré en vigueur. Notre carte sur les zones de juridictions maritimes est inscrite auprès de l’ONU. Notre objectif n’est pas d’usurper les droits de quiconque en Méditerranée. C’est de prévenir l’usurpation de nos droits. Car si nous n’avions pas lancé cette démarche, un plan était préparé pour emprisonner la Turquie dans ses côtes en Méditerranée. Nous ne pouvions pas être indifférents » a relevé M. Erdogan.

La première chose qui sera faite lorsque la Grande Assemblée Nationale de Turquie reprendra ses activités, c’est de soumettre la motion sur l’envoi de militaire, a précisé le président turc.

« En approuvant cette motion à l’Assemblée, nous allons répondre à cette invitation. Nous allons répondre à l’invitation dans les rangs du gouvernement légitime. Nous allons donner tout soutien à l’administration de Tripoli qui livre une lutte contre le général putschiste soutenu par plusieurs pays européens et arabes » a noté M. Erdogan.  



SUR LE MEME SUJET